Dream a Little Dream of Me

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dream a Little Dream of Me est une chanson composée par Fabian Andre (en) et Wilbur Schwandt (en) avec des paroles de Gus Kahn. Elle a été enregistrée sur disque pour la première fois le 16 février 1931 par Ozzie Nelson et son orchestre. Interprétée par de nombreux artistes dans des genres variés depuis sa création, la chanson est devenue un standard de la musique américaine. La version la plus connue est celle de « Mama » Cass Elliot avec The Mamas and the Papas, enregistrée en 1968, qui s'est vendue à environ sept millions d'exemplaires.

Histoire[modifier | modifier le code]

La date de composition de la musique par Andre et Schwandt n'est pas connue avec précision, mais se situe probablement en 1930 lorsqu'ils étaient tous les deux en tournée avec le même groupe [1].

La chanson est enregistrée une première fois le 16 février 1931 par Ozzie Nelson et son orchestre, et deux jours plus tard par l'orchestre de Wayne King (en), le « roi de la valse ». C'est cette deuxième version qui connaît le succès en atteignant la première place au classement des ventes du Billboard[2].

Dans les années 1950, des grands noms du jazz comme Doris Day, Nat King Cole, Louis Armstrong et Ella Fitzgerald interprètent la chanson[2].

C'est en 1968 qu'est enregistrée la version la plus connue, celle de « Mama » Cass Elliot avec son groupe The Mamas and the Papas. L'enregistrement se vend à environ sept millions d'exemplaires. La chanson reste associée à la chanteuse, qui l'interprète régulièrement jusqu'à sa mort en 1974 à l'âge de 32 ans. Cette version est considérée par NPR comme la version de référence de la chanson, que la radio inclut dans sa liste des 100 œuvres musicales américaines les plus importantes du XXe siècle[1].

La chanteuse française Enzo Enzo l'adapte en 1990 sous le titre Les Yeux ouverts. Cette version en français est elle-même reprise par Sylvie Vartan sur son album Nouvelle Vague et par le groupe britannique The Beautiful South sur la bande-son du film Le Diable s'habille en Prada[2]. Dans les années 2000, les versions française ou anglaise sont toujours largement diffusées, ainsi que la version de James Darlays, non éditée encore à la vente, mais passée aux diverses radios en enrégistrement original.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Elizabeth Blair, « The Story Of 'Dream A Little Dream' », sur NPR.org, (consulté le 19 février 2016)
  2. a, b et c Bertrand Dicale, Les chansons qui ont tout changé, Fayard, (ISBN 2213665362, présentation en ligne)