Drawn and Quarterly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Drawn and Quarterly (parfois écrit Drawn & Quarterly ou D+Q) est une maison d'édition de bande dessinée canadienne anglophone créée en 1990 à Montréal par Chris Oliveros. C'est depuis la fin des années 1990 la principale entreprise canadienne du secteur, aussi bien en termes économiques que critiques, et le principal éditeur nord-américain de bande dessinée alternative avec l'Américain Fantagraphics.

On lui doit entre autres des classiques de la bande dessinée « indépendante » canadienne (anglophone ou francophone) telles que les œuvres de Chester Brown (Louis Riel), Seth (Palookaville), Joe Matt (Peepshow), Guy Delisle (Pyongyang), Michel Rabagliati (Paul) et Julie Doucet (Dirty Plotte). Mais D+Q édite aussi des auteurs américains tels qu'Adrian Tomine (Optic Nerve), Debbie Drechsler, Robert Crumb, ou encore français (Baru, David B., Dupuy et Berberian, Marguerite Abouet/Clément Oubrerie), belge (Jan Van Der Veken), néo-zélandais (Dylan Horrocks) ou encore japonais (Yoshihiro Tatsumi).

Histoire[modifier | modifier le code]

La maison d'édition Drawn and Quarterly a été fondée en 1990 par Chris Oliveros, Montréalais, alors âgé de 23 ans.

Suivant l'exemple de RAW (dirigé par Art Spiegelman et Françoise Mouly), Oliveros veut publier une revue périodique d'art consacrée à la bande dessinée, aux comics et aux romans graphiques. Après avoir emprunté 2.000$ à son père, il sort le premier numéro en avril 1990. À l'origine, il était prévu de préparer quatre numéros par an, mais Oliveros constate que cette cadence ne convient pas aux récits graphiques longs ; c'est pourquoi il publie également des œuvres indépendantes. La première est Dirty Plotte (en) de Julie Doucet. D'autres dessinateurs s'associent à Oliveros : Seth, Joe Matt et Chester Brown.

À mesure que croît l'intérêt du public pour les romans graphiques, Oliveros constate le besoin d'un(e) publicitaire. Il s'adresse à Peggy Burns, qui exerce alors cette fonction pour DC Comics ; elle rejoint l'équipe de Drawn and Quarterly puis elle obtient un contrat de distribution avec Farrar, Straus and Giroux, ce qui favorise la visibilité de la marque D&Q. La maison d'édition réduit le nombre de récits publiés et se concentre sur les livres de bande dessinée, comme les romans graphiques et les collections.

En 2015, l'entreprise publie la collection Drawn & Quarterly: Twenty-Five Years of Contemporary Cartooning, Comics and Graphic Novels. Cette même année, Oliveros décide de consacrer son temps à son propre récit graphique The Envelope Manufacturer. Il se retire de sa fonction de directeur. Burns le remplace.

Showcase[modifier | modifier le code]

De 2003 à 2007, Drawn & Quarterly a publié Showcase, collectif de 96 pages présentant deux ou trois auteurs en devenir.

  1. 2003 : Kevin Huizenga, Nicolas Robel
  2. 2004 : Jeffrey Brown, Pentti Otsamo, Erik De Graaf
  3. 2005 : Genevieve Elverum, Sammy Harkham, Matt Broersma
  4. 2006 : Dan Zettwoch, Gabrielle Bell, Martin Cendreda
  5. 2007 : Anneli Furmark, Amanda Vahamaki, T. Edward Bak

Documentation[modifier | modifier le code]

  • (en) Tom Devlin (dir.), Drawn and Quarterly : Twenty-Five Years of Contemporary Cartooning, Comics, and Graphic Novels, Montréal, Drawn and Quarterly, .
  • (en) Sean Rogers et Jeet Heer, « A History of Drawn & Quarterly », dans Tom Devlin (dir.), Drawn and Quarterly : Twenty-Five Years of Contemporary Cartooning, Comics, and Graphic Novels, Montréal, Drawn and Quarterly, (ISBN 9781770461994), p. 13-57.

Liens externes[modifier | modifier le code]