Drastamat Kanayan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Drastamat Kanayan
Drastamat Kanayan
Drastamat Kanayan

Surnom Général Dro
Naissance
Iğdır, Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Décès
Watertown, Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Fédération révolutionnaire arménienne
Drapeau de l'Empire russe Empire russe (1914-1917)
Drapeau de la République démocratique d'Arménie République démocratique d'Arménie (1918-1920)
Unité Fédaïs arméniens
Années de service 1903-1945
Commandement 2e bataillon des unités de volontaires arméniens
Conflits Mouvement de libération nationale arménien
Première Guerre mondiale
Guerre arméno-géorgienne
Guerre arméno-azérie
Guerre arméno-turque
Deuxième Guerre mondiale

Drastamat Kanayan (en arménien : Դրաստամատ Կանայեան), alias Général Dro (né le et mort le ), était un politicien, révolutionnaire et un général sous la République démocratique d'Arménie (1918-1920). Il prit part notamment à la guerre arméno-géorgienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Né à Iğdır (Empire russe) en 1884, Drastamat Kanayan s'intéressa très jeune au métier des armes. Ses possibilités d'intégration dans la société russe étant limitées par son usage de la langue arménienne, il rejoignit un groupe de jeunes nationalistes arméniens[1]. En juin 1903, le tsar publia un décret déclarant propriété impériale toutes les possessions de l'Église d'Arménie. Le peuple arménien, se sentant menacé dans son existence, forma des milices pour défendre les églises[2]. C'est à cette occasion que Drastamat adhéra à la Fédération révolutionnaire arménienne[1].

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Pendant la Première Guerre mondiale, il combattit pour la Russie, commandant une des unités de volontaires arméniens intégrées à l'Armée impériale russe. Il fut décoré par le Tsar[3].

Indépendance de l'Arménie[modifier | modifier le code]

Il fut également le 1er ministre de la Défense sous la République démocratique d'Arménie, poste qu'il occupa jusqu'au avant de laisser place à Rouben Ter Minassian.

Sous la domination soviétique[modifier | modifier le code]

En 1920, après l'annexion de l'Arménie par l'URSS, il s'exila en Iran puis en Allemagne. Durant la Seconde Guerre mondiale, il était membre de la Légion arménienne de la Wehrmacht, forces armées du Troisième Reich. Après la fin du conflit mondial, il fut arrêté par les Américains mais ils ne le poursuivirent pas pour sa collaboration avec les nazis. Il put donc émigrer au Liban, où une forte diaspora arménienne est présente et où il continua ses activités politiques, militant pour la cause arménienne. Il mourut à Boston en 1956 alors qu'il était en voyage aux États-Unis pour recevoir un traitement médical.

Hommages[modifier | modifier le code]

Mausolée du général Dro à Aparan en Arménie.

Il est considéré comme l'un des héros de la révolution arménienne avec Garéguine Njdeh.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Simon Vratsian (trad. Tamar Der-Ohannesian), Tempest-Born DRO, New York, Armenian Prelacy, , 13–22 p..
  2. (en) Anna Geifman, Thou Shalt Kill: Revolutionary Terrorism in Russia, 1894-1917, 21–22 p. (ISBN 0-691-02549-5).
  3. (en) Smbat Minasyan, « History of Artsakh » (consulté le 24 mars 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]