Drapier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Drapier
Présentation
Forme féminine
Drapière
Secteur

Un drapier est une personne dont l'activité est de fabriquer et de les vendre des draps utilisés pour confectionner des vêtements destinés à toutes les classes sociales, des tentures et des tapisseries servant à orner les murs des demeures et des édifices religieux.

Présentation[modifier | modifier le code]

Une corporation au Moyen-Âge[modifier | modifier le code]

marchands de soie, Tacuinum sanitatis.
Marchands de tissus à la Renaissance, Tacuinum sanitatis.

Au Moyen Âge, cette profession était exercée entre autres par de riches corps de marchands. Ceux-ci organisent la production du tissu en contrôlant plus ou moins toute la filière de production textile[1].

Ils achètent le tissu grossier auprès de tisserands et le transforment en produit fini en trois grandes étapes.

En premier lieu, ils le donnent à des gens qui s'appelle les pareurs, ou lisseurs, qui doivent lui enlever les nœuds et le feutrer pour l'adoucir.

Ensuite, ils le confient à des foulonniers, qui foulent les tissus au pied pour lui donner plus de corps. Au fur et à mesure de l'avancée du Moyen Âge, cette étape est confiée à des moulins hydrauliques en plaçant des maillets sur les arbres à cames, ces moulins sont appelés des Foulons.

Ensuite, ils le teintent, étape délicate qui donne une grande valeur ajoutée au produit.

Le pavillon des Drapiers : lieu de la mode à Paris[modifier | modifier le code]

De 1648 à 1868 il existait au 11 rue des Déchargeurs, à Paris, un Pavillon des Drapiers, qui était lieu de rencontre des professionnels de la mode. Construit par les architectes Sebastian Bruant et son fils Jacques Bruant le bâtiment était un chef-d'œuvre de l'architecture dans le classicisme français. Le Pavillon a été remplacé par la Crèmerie de Paris qui est redevenue un haut lieu de la mode [2].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages généraux

Ouvrages spécialisés

  • W. Endrei, L'évolution des techniques de filage et de tissage, La Haye, 1968
  • M. Pastoureau, Jésus chez le teinturier. Couleurs et teintures dans l'occident médiéval, Léopard d'or, 1997

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]