Drapeau du Minnesota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Drapeau du Minnesota
Drapeau du Minnesota.
Drapeau du Minnesota.
Utilisation Symbole décrivant l'usage, explicité ci-après Symbole décrivant l'usage, explicité ci-après
Caractéristiques
Proportions 7:11
Adoption (drapeau actuel)
Éléments Sceau de l'État sur un fond bleu moyen.

Le drapeau du Minnesota (en anglais : Flag of Minnesota) est le drapeau officiel de l'État américain du Minnesota. Il est composé du sceau de l'État en son centre bordé d'une frange dorée, le tout sur fond bleu moyen. Le sceau est orné d'un contour de fleurs de l'État, le cypripède royal (Cypripedium Reginae).

Trois dates sont intercalées dans le contour de fleurs : 1858, l'année de l'accession en tant que 32e État à l'union des États fédérés ; 1819, année de construction du fort Snelling ; et 1893, année de l'adoption du drapeau original. Dix-neuf étoiles sont disposées en cinq groupes équidistants autour du cercle doré entourant le sceau, de telle manière qu'ils forment les cinq branches d'une étoile. Le drapeau dans sa version actuelle est adopté en 1957, tandis que le sceau à l'intérieur du drapeau notamment est modifié en 1983.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier drapeau de l'État du Minnesota est adopté en 1893, créé par Amelia Hyde Center de Minneapolis. Le drapeau était alors de couleur blanche sur son côté frontal et bleu clair sur sa face arrière. En son centre figurait, comme tel est le cas actuellement, le sceau de l'État, mais celui-ci était entouré d'orchidées d'un type différent. De plus, un ruban rouge ornait le bas du sceau, sous lequel était inscrit le nom de l'État. Les trois dates étaient de couleur or.

La devise en français « L'Étoile du Nord », présente en lettres capitales sur le drapeau depuis sa première version, rappelle le temps de la présence canadienne-française au Minnesota[1].

Les drapeaux du Minnesota
Flag of Minnesota (1893–1957).svg
1893-1957
Flag of Minnesota (1957–1983).svg
1957-1983
Flag of Minnesota.svg
Depuis 1983

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Verrière, « Quand on parlait français au Minnesota », sur Radio Canada, (consulté le ).