Drapeau des Fidji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les Fidji image illustrant un drapeau
Cet article est une ébauche concernant les Fidji et un drapeau.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Drapeau des Fidji
Drapeau des Fidji
Drapeau des Fidji
Utilisation Drapeau national Version officielle
Caractéristiques
Proportions 1:2
Adoption

Le drapeau des Fidji fut adopté le .

Lorsque les Fidji devinrent une république en 1987, ce drapeau fut conservé tel quel, bien qu'il eût été conçu sur le modèle des emblèmes du Royaume-Uni.

Description[modifier | modifier le code]

Le drapeau des Fidji comprend un fond bleu ciel symbolisant l'Océan Pacifique occupant une place importante de la vie des Fidjiens, d'une part avec la pêche et d'autre part par son important marché touristique. L'Union Jack figure dans le quartier supérieur à la hampe exprimant les liens du pays avec le Royaume-Uni. Enfin, le blason fidjien est présent dans la partie flottante.

Pavillons des Fidji[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Royaume des Fidji (1871-1874)[modifier | modifier le code]

Lors de la création du Royaume des Fidji en 1871, le gouvernement adopte un drapeau national.

Il est constitué de deux bandes verticales, de couleurs bleue et blanche. Au centre, un bouclier rouge est présent dans lequel une colombe blanche y figure. Une couronne orne le bouclier. la couleur bleu signifie l'ocean

Colonie britannique des Fidji (1874-1970)[modifier | modifier le code]

En 1874, à la suite de la persistance des troubles économiques et sociaux, le gouvernement fidjien cède le pays au Royaume-Uni qui en fait une colonie. Le drapeau du Royaume des Fidji est alors abandonné et remplacé trois ans plus tard, en 1877, par un drapeau colonial. Il sera modifié trois fois: en 1883, en 1908 et en 1924.

Adoption du drapeau de 1970[modifier | modifier le code]

En préparation à l'indépendance du pays, la population est invitée à envoyer des propositions de drapeau au gouvernement. Le drapeau est ensuite choisi par un comité composé de quatre ministres : Ratu Sir Kamisese Mara (Premier ministre), Ratu Edward Cakobau (en) (ministre du Travail), Vijay R. Singh (ministre de la Santé, de l'Éducation, du Logement et de la Protection sociale), et Charles Stinson (ministre des Communications et des Travaux publics)[1].

Changement de drapeau en 2016[modifier | modifier le code]

Lors de ses vœux au pays le Jour de l'An en 2013, le premier ministre et contre-amiral Frank Bainimarama annonça que l'Union Jack serait bientôt retiré du drapeau, afin de « refléter un sentiment de renouveau national, de renforcer une nouvelle identité fidjienne et une nouvelle confiance en tant que Fidjiens sur la scène mondiale ». Ce changement de drapeau accompagnerait l'adoption d'une nouvelle Constitution, dont le but énoncé par Bainimarama (arrivé au pouvoir par un coup d'État militaire en décembre 2006) serait d'introduire une démocratie fondée sur l'égalité des voix, sans distinction raciale, laïque, et supervisée par les forces militaires. Quelques semaines auparavant, le gouvernement avait déjà retiré le portrait de la reine Elisabeth II du dollar fidjien[2].

En février 2015, ayant remporté les élections cinq mois plus tôt, Frank Bainimarama confirme que l'Union Jack serait bientôt retiré. Pour l'occasion, un concours national est mis en place du 2er mars au 1er mai 2015 dans lequel tous les Fidjiens peuvent envoyer leur proposition. À la fin du concours, un comité national de citoyens issus de divers milieux (sportif, politique, ..) se réunit pour sélectionner un drapeau, en prenant en compte l'avis général de la population qui peut commenter les propositions, visibles sur un site internet lancé pour l'occasion. Une fois le drapeau sélectionné, il doit enfin être approuvé par le parlement[3]. Le nouveau drapeau serait révélé le 10 octobre, 45e anniversaire de l'indépendance des Fidji[4]. Le 30 juin, toutefois, le gouvernement prolonge jusqu'à fin décembre la période de consultation publique, espérant rallier une opinion publique largement hostile au changement[5].

Le comité chargé de recevoir les propositions du public est présidé par Iliesa Delana, secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports, et champion paralympique de saut en hauteur. Il est assisté par Ted Kaye, un Américain décrit par le gouvernement fidjien comme un « expert international en vexillologie ». Le comité (composé également d'artistes, d'hommes d'affaires, d'universitaires, d'un grand chef autochtone, d'un dirigeant syndical ou encore du joueur de rugby Jiko Matawalu) sélectionne vingt-trois drapeaux potentiels, tous sur fond bleu clair, et les soumet début juin au gouvernement. Les vingt-trois propositions sont alors rendues publiques pour que les citoyens puissent envoyer leurs commentaires, avant que le gouvernement ne choisisse l'un de ces drapeaux et ne le soumette au Parlement[1].

En juin 2015, un sondage suggère que 53 % des Fidjiens sont opposés à tout changement du drapeau ; seuls 32 % sont favorables à un changement, les autres étant indécis ou bien refusant de se prononcer. 63 % des sondés souhaitent que le Union Jack soit conservé sur le drapeau fidjien. Par ailleurs, 87 % souhaitent qu'il y ait un vote populaire sur la question du drapeau, et 66 % précisent que ce vote doit prendre la forme d'un référendum[6]. Les jeunes adultes s'avèrent les plus attachés au drapeau existant[7]. Le gouvernement rejette l'idée d'un référendum, et confirme que le drapeau sera changé quoi qu'il advienne[8].

Fin 2015, le gouvernement indique qu'en mars 2016 il soumettra cinq propositions de drapeau au public. Les citoyens auront alors trois mois pour choisir l'un de ces drapeaux, « à travers des consultations publiques, les médias sociaux et des messages textuels par téléphone ». Le nouveau drapeau national serait ensuite annoncé le 1er juillet, et hissé pour la première fois le 7 septembre[9]. Le 7 septembre 2016 sera, pour la première fois, un jour férié annuel, le « Jour de la Constitution » (Constitution Day), dont la visée est d'accroître la compréhension de la Constitution par le public[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) "The Journey So Far", site officiel "New Fiji Flag"
  2. (en) "Union Jack may disappear from Fiji flag", AAP, 2 janvier 2013
  3. (en) Statement by the Prime Minister on the national flag competition, 27 février 2015
  4. (en) "Fiji to remove union jack from flag, says PM Bainimarama", BBC News, 3 février 2015
  5. (en) "Fiji Flag Change: Social Media Responds", Université nationale australienne
  6. (en) "The tale of two polls", Fiji Times, 4 juillet 2015
  7. (en) "Most Fijians want a say on flag change says poll", Radio Australia, 29 juin 2015
  8. (en) "Fiji flag poll defended", Radio New Zealand, 30 juin 2015
  9. (en) "EXTENSION OF FIJI FLAG FEEDBACK PERIOD", gouvernement des Fidji, 23 décembre 2015
  10. (en) "Constitution Day public holiday 2016", Fiji Broadcasting Corporation, 24 août 2015