Drapeau de l'Argentine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau de l'Argentine
drapeau
drapeau
Utilisation Drapeau et pavillon national Version officielle
Caractéristiques
Proportions 9:14
Adoption
Éléments Trois bandes horizontales bleue, blanche, bleue, avec un soleil au centre
Pavillon présidentiel
Pavillon de la Marine

Le drapeau de l'Argentine est constitué de deux bandes bleu ciel horizontales séparées par une bande blanche. En son centre est placé un soleil doré, le sol de Mayo rappelant le Dieu Inca solaire Inti. On peut d'ailleurs noter qu'un rayon du soleil sur deux est rectiligne, faisant référence à sa représentation européenne, alors que les autres rayons de l'astre sont ondulés, faisant référence à sa représentation traditionnelle Inca.

D'après la tradition, il a été créé en 1812 par l'intellectuel devenu général Manuel Belgrano quand il regarda le soleil devant les côtes du Paraná, depuis la ville de Rosario. Les drapeaux de nombreux pays latino-américains ressemblent au drapeau argentin.

En effet, les Provinces unies d'Amérique centrale le reprirent en remplaçant le soleil par un autre symbole de liberté (le bonnet phrygien), et les pays issues de la disparition de cet État fédéral - hormis le Costa Rica - firent de même. Ainsi, les drapeaux du Salvador, du Honduras et du Nicaragua ont conservé les trois bandes horizontales bleu-blanc-bleu, seul le motif central et les nuances de bleus variant de l'un à l'autre; celui du Guatemala reprend les trois bandes mais verticalement. Enfin, l'actuel Drapeau de l'Uruguay, adopté en 1828, reprend le sol de Mayo, mais s'inspire pour le fond du drapeau des États-Unis.

Hymnes au drapeau[modifier | modifier le code]

Mi Bandera (Mon Drapeau)[modifier | modifier le code]

Aquí está la bandera idolatrada,
La enseña que Belgrano nos legó,
Cuando triste la Patria esclavizada
Con valor sus vinculos rompió.

Aquí está la bandera esplendorosa
Que al mundo con sus triunfos admiró,
Cuando altiva en la lucha y victoriosa
La cima de los Andes escaló.

Aquí está la bandera que un día
En la batalla tremoló triunfal
y, llena de orgullo y bizarría,
A San Lorenzo se dirigió inmortal.

Aquí está, como el cielo refulgente,
Ostentando sublime majestad,
Después de haber cruzado el Continente,
Exclamando a su paso: ¡Libertad!
¡Libertad! ¡Libertad!
Voici le drapeau idolâtré,
L'étendard que Belgrano nous a légué,
Quand la Patrie, triste et asservie
Avec valeur s'est libérée de ses liens.

Voici le drapeau splendide
Qui a étonné le monde avec ses triomphes,
Quand arrogant et victorieux à la lutte,
Il est monté au sommet des Andes.

Voici le drapeau qui un jour
S'est levé à la bataille, triomphal
Et, plein d'orgueil et de courage,
S'est dirigé vers San Lorenzo, immortel.

Le voici, comme le ciel étincelant,
Paradant sa majesté sublime,
Après avoir traversé le Continent,
En criant à chaque pas : Liberté!
Liberté! Liberté!

Salve Argentina (Je vous salue, l'Argentine)[modifier | modifier le code]

Salve, Argentina,
bandera azul y blanca.
Jirón del cielo
en donde impera el Sol.
Tú, la más noble,
la más gloriosa y santa,
el firmamento su color te dio. 

Yo te saludo,
bandera de mi Patria,
sublime enseña
de libertad y honor.
Jurando amarte,
como así defenderte,
mientras palpite mi fiel corazón. 
Je vous salue, l'Argentine,
Drapeau bleu et blanc.
Fragment du ciel,
Où règne le soleil.
Toi, la plus noble,
La plus glorieuse et sainte,
Le ciel t'a donné sa couleur.

Je te salue,
Drapeau de ma Patrie,
Étendard sublime
De liberté et d'honneur.
Jurant de t'aimer,
Et de te défendre,
tant que mon cœur fidèle battra.

Aurora (L'Aube)[modifier | modifier le code]

Alta en el cielo, un águila guerrera
Audaz se eleva en vuelo triunfal.
Azul un ala del color del cielo,
Azul un ala del color del mar. 

Así en el alta aurora irradia.
Punta de flecha el áureo rostro imita.
Y forma estela al purpurado cuello.
El ala es paño, el águila es bandera. 

Es la bandera de la patria mía,
del sol nacida que me ha dado Dios. 
Es la bandera de la Patria Mía,
del sol nacida que me ha dado Dios.
Haut dans le ciel, un aigle guerrier
Audacieux se lève en un vol triomphal.
Une aile bleue de la couleur du ciel,
Une aile bleue de la couleur de la mer.

Ainsi, du haut, son aura irradie,
le visage doré évoque fers de flèches,
Et fait sillage au cou pourpré.
L'aile est étoffe et l'aigle est drapeau.

C'est le drapeau de ma patrie,
Né du soleil, qui Dieu m'a donné.
C'est le drapeau de ma patrie,
Né du soleil, qui Dieu m'a donné.