Drapeau de l'Antarctique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les territoires situés sur la plaque antarctique ont des statuts divers. Les territoires situés au sud du 60e parallèle sud sont soumis au traité sur l'Antarctique et les prétentions territoriales y sont gelées pendant la durée du traité. À l'inverse les territoires situés au nord du 60e parallèle sud relèvent de la souveraineté exclusive de la France, de l'Afrique du Sud, de la Norvège et de l'Australie.

Au sud du 60e parallèle sud[modifier | modifier le code]

Drapeau du traité sur l'Antarctique
Drapeau du traité sur l'Antarctique ne concernant que les territoires de la plaque antarctique situés au sud du 60e parallèle sud
Drapeau du traité sur l'Antarctique ne concernant que les territoires de la plaque antarctique situés au sud du 60e parallèle sud
Utilisation ? Version officielle
Caractéristiques
Proportions 2:3
Adoption 20 septembre 2002

La portion de l'Antarctique régie par le traité éponyme ne dispose d'aucun drapeau officiel. L'organisation du Traité sur l'Antarctique possède bien un drapeau mais il n'est utilisé que lors des congrès annuels et il ne représente que l'organisation[1] (semblable à celui de l'OTAN). Des propositions ont toutefois été faites pour doter l'ensemble du territoire d'un drapeau commun.

Propositions d'un drapeau commun[modifier | modifier le code]

Proposition de Graham Bartram[modifier | modifier le code]

Proposition de Graham Bartram

La proposition du vexillologue Graham Bartram s'est peu à peu imposé. Dessiné en 1996, le drapeau se veut être international ; le fond est de couleur bleu ciel, avec le profil blanc du continent au centre. Le bleu ciel est la couleur des Nations unies, le blanc symbolise la pureté du continent glacé.

Proposition de Whitney Smith[modifier | modifier le code]

Proposition de Whitney Smith

En 1978, le vexillologue Whitney Smith dessina un drapeau pour l'Antarctique et le présenta lors d'un colloque de l'association nord-américaine de vexillologie

Le fond était orange pour pouvoir bien le distinguer dans les paysages blancs de la banquise. Du côté du guidant, il avait placé une grande lettre A posée sur une portion de disque tenue par deux mains. La sorte de coupelle représente la position de l'Antarctique sur un globe terrestre. Les mains jointes sont quant à elles un symbole de paix.

Cependant, le drapeau ne fut jamais hissé sur un quelconque mât et donc jamais utilisé. Les nations ayant des revendications sur le continent disposent souvent d'un drapeau particulier pour mieux affirmer leur présence.

Territoire britannique antarctique[modifier | modifier le code]

Drapeau britannique

Auparavant, la zone antarctique revendiquée par les anglais était placée sous l'autorité des Îles Malouines. En 1963, le territoire britannique antarctique est créé comme faisant partie des territoires d'outre-mer du Royaume-Uni et un drapeau est alors créé. La composition de celui-ci rappellerait celle du White Ensign mais il est plutôt à rapprocher de la version bleue, le blanc symbolisant alors la neige et non la mer.

Les armoiries du territoire sont apposées sur le battant. Y sont représentés un lion et un manchot empereur supportant un écu accompagné sur le Cimier du RRS Discovery.

Le drapeau est hissé sur les bases scientifiques de recherches ainsi que sur le quartier général du British Antarctic Survey. Parfois, le drapeau d'état est utilisé notamment par des navires du civil.

Territoire Antarctique australien[modifier | modifier le code]

Le Territoire Antarctique australien n'utilise que le drapeau national comme enseigne officiel.

Terre Adélie[modifier | modifier le code]

Drapeau des Terres australes et antarctiques françaises.

La Terre Adélie fait partie du territoire des terres australes et antarctiques françaises. Le drapeau officiel est donc celui de la France.

On lui associe l'emblème des terres australes et antarctiques françaises qui a été fixé par décret le 23 février 2007 : « d’azur aux quatre lettres T, A, A, F, entremêlées, accompagnées en pointe de cinq étoiles, le tout d’argent, et au franc-canton en pal azur argent gueules » [2]. Les cinq étoiles pourraient représenter les cinq districts : Crozet, Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam, terre Adélie et les Îles Éparses.

Le terme du décret est cependant vague, car il n'est pas question de drapeau officiel mais d'emblème, or les TAAF possèdent déjà des armoiries. Le drapeau flotte au-dessus du bureau de l'administration supérieur à Saint-Pierre.

Le drapeau a été officialisé à la suite du rattachement des îles Éparses au district. Auparavant, c'était la marque de l'administrateur, qui reprenait les codes du drapeau du gouverneur, qui était utilisé[3]. Il ne diffère que par le nombre d'étoiles, qui étaient de trois, en référence au grade d'amiral.

Terre de la Reine-Maud[modifier | modifier le code]

La Terre de la Reine-Maud, revendiquée par la Norvège n'a pas de drapeau particulier, à l'instar des autres dépendances norvégiennes (Svalbard, île Pierre Ier ou Île Bouvet)

Île Pierre Ier[modifier | modifier le code]

Comme la Terre de la Reine-Maud, l'île Pierre Ier, revendiquée également par la Norvège n'a pas de drapeau particulier.

Antarctique argentine[modifier | modifier le code]

Drapeau argentin

Le drapeau employé est celui de la province de Terre de Feu, Antarctique et Îles de l'Atlantique Sud. Il a été créé en juin 1999 à la suite d'un concours.

Il représente un albatros blanc, les ailes formant une diagonale qui sépare une zone orange (la Terre de Feu) d'une zone bleue (le ciel et la mer) où est apposée la constellation de la croix du Sud.

Territoire chilien de l'Antarctique[modifier | modifier le code]

Drapeau chilien

Depuis le 5 février 1997, le Territoire chilien de l'Antarctique a comme enseigne un drapeau où sont symbolisés, par une ligne brisée jaune, les montagnes de la région qui abritent notamment le Mont Vinson. Dans la partie supérieure, on retrouve le bleu du ciel avec la croix du Sud.

Dépendance de Ross[modifier | modifier le code]

Drapeau néo-zélandais

Bien que le drapeau officiel soit celui de la Nouvelle-Zélande, le vexillologue James Dignan proposa de l'adapter au continent en optant pour un fond bleu clair et en rajoutant une bande horizontale blanche symbolisant la Barrière de Ross.

Au nord du 60e parallèle sud[modifier | modifier le code]

Certains territoires de la plaque antarctique sont situés au nord du 60e parallèle sud et ne sont pas soumis au traité de l'antarctique.

Archipels des Kerguelen et des Crozet[modifier | modifier le code]

L'Archipel des Kerguelen et l'Archipel des Crozet sont des districts des Terres australes et antarctiques françaises et partagent le même drapeau.

îles Heard-et-MacDonald[modifier | modifier le code]

Les îles Heard-et-MacDonald n'ont pas de drapeau officiel.

Archipel du Prince-Édouard[modifier | modifier le code]

L'Archipel du Prince-Édouard n'a pas de drapeau officiel.

Île Bouvet[modifier | modifier le code]

L'Île Bouvet n'a pas de drapeau officiel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]