DragonSpeed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
DragonSpeed
Logo
Discipline American Le Mans Series (2013)
Pirelli World Challenge (2014-2015)
WeatherTech SportsCar Championship (2016-)
Blancpain Endurance Series (2015)
Blancpain GT Series (2015)
European Le Mans Series (2015-)
Localisation Drapeau : États-Unis Jupiter, Floride, États-Unis
Dirigeants et pilotes
Directeur Drapeau : Équateur Elton Julian
Pilotes Drapeau du Royaume-Uni Ben Hanley
Drapeau de la Suède Henrik Hedman
Drapeau de la France Nicolas Lapierre
Drapeau du Brésil Pietro Fittipaldi
Drapeau des Pays-Bas Renger van der Zande
Drapeau du Mexique Roberto González
Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado
Drapeau de la France Nathanaël Berthon
Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson
Caractéristiques techniques
Châssis BR1
Oreca 07
Moteurs Gibson GL458 4.5 L V8 (LMP1)
Gibson GK428 4.2 L V8 (LMP2)
Pneumatiques Michelin
Résultats

DragonSpeed est une écurie américaine de sport automobile, fondée en 2007 par le pilote automobile hispano-américano-équatorien Elton Julian. Cette écurie a participé à différentes compétitions automobiles à travers le monde et est basée à Jupiter aux États-Unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2011, DragonSpeed engage une Ferrari F430 GT aux 24 Heures de Daytona et termine à la 15e place de la catégorie GT, c’est-à-dire le meilleur résultat jamais signé par une F430 dans cette course. Suite à cette belle performance, DragonSpeed et Elton Julian sont contactés pour fournir un soutien technique en vue du développement de la Ferrari 458 Italia Grand Am en juillet 2011.
En 2013, Elton Julian décide de faire courir ses voitures de nouveau aux Etats Unis en s’engageant en American Le Mans Series en catégorie LMPC (Oreca FLM09 Chevrolet). L’écurie se classe 6e du Championnat Equipes LM PC avec 54 points.
En 2014, DragonSpeed dispute le Pirelli World Challenge en faisant courir une Ferrari 458 Italia GT3. On voit ensuite la structure américaine s’aligner en Blancpain Endurance Series en 2015 avec la même voiture. L’écurie se classe finalement 29e avec un petit point seulement. DragonSpeed faisait également rouler des Mercedes SLS AMG GT3 en IMSA mais le fait que Mercedes ne pais pas l’accord de partenariat pour la saison 2016 a pousser l'écurie à ne pas continuer avec cette voiture dans ce championnat[1].
Pour 2016, après le Pirelli World Challenge et la Blancpain Endurance Series, DragonSpeed décide de passer à la vitesse supérieure et aligna une Oreca 05[2] en European Le Mans Series. Cette première campagne européenne se soldera par quatre podium dont une victoire. Un dossier avait également été déposé pour une participation aux 24 Heures du Mans mais l'écurie fût placée sur la liste de réserviste[3].
En complément de ce programme, la LMP2 a également été au départ des 12 Heures de Sebring avec comme objectif la victoire[4], objectif non atteint car l'écurie finira au pied du podium en 4e position.
Pour 2017[5], à la suite de l'évolution de la réglementation, DragonSpeed a choisi l'Oreca 07[6]. Autre changement au sein de l'équipe, le recrutement de Nicolas Minassian en tant que directeur sportif chargé du développement[7],[8]. L'écurie comptait faire rouler deux autos en European Le Mans Series et aux 24 Heures du Mans[9]. Ce souhait a été en partie exaucé car une Oreca 07 roulera bien sous la bannière de DragonSpeed alors que la seconde sera sous la bannière du G-Drive Racing[10]. Cette seconde saison a été couronnée de succès[11] car la no 22 fini le championnat à la première place avec cinq podiums dont une victoire.
En complément de ce programme, la LMP2 a également été au départ des 24 Heures de Daytona[12]. Cette participation se soldera par un abandon.
Pour 2018, l'écurie se montre de nouveau ambitieuse car elle a annoncé qu'elle souhaitait participer à la saison 2018-2019 du Championnat du monde d'endurance FIA dans la catégorie reine, le LMP1[13]. Le choix de la voiture s'est porté sur la BR1[14].

Résultats en compétition automobile[modifier | modifier le code]

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Classe no  Pilotes Châssis Pneus Tours Pos.
Moteur
2017 LMP2 21 Drapeau de la Suède Henrik Hedman[15]
Drapeau de la Suède Felix Rosenqvist[16],[17]
Drapeau du Royaume-Uni Ben Hanley[15]
Oreca 07 D 343 14e
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
22 Drapeau du Mexique Memo Rojas[15]
Drapeau du Japon Ryō Hirakawa
Drapeau du Mexique José Gutiérrez[18]
Oreca 07 D 327 39e
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
2018 LMP1 10 Drapeau : Royaume-Uni Ben Hanley
Drapeau de la Suède Henrik Hedman
Drapeau : Pays-Bas Renger van der Zande
BR Engineering BR1 M 244 Abd.
Gibson GL458 4,5 l V8 Atmo
LMP2 31 Drapeau : Mexique Roberto González
Drapeau : Venezuela Pastor Maldonado
Drapeau : France Nathanaël Berthon
Oreca 07 M 360 9e
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
2019 LMP1 10 Drapeau : Royaume-Uni Ben Hanley
Drapeau de la Suède Henrik Hedman
Drapeau : Pays-Bas Renger van der Zande
BR Engineering BR1 M
Gibson GL458 4,5 l V8 Atmo
LMP2 31 Drapeau : Mexique Roberto González
Drapeau : Venezuela Pastor Maldonado
Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson
Oreca 07 M
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo

Résultats en WeatherTech SportsCar Championship[modifier | modifier le code]

Année Classe no  Pilotes Châssis Pneus Tours Pos.
Moteur
2016 P 81 Drapeau de la Suède Henrik Hedman
Drapeau de la France Nicolas Lapierre
Drapeau de la France Nicolas Minassian
Oreca 05 C 238 4e
Nissan VK45DE 4.5 L V8
Année Classe Pilotes Châssis/Moteur Pneus Tours Pos.
2011 GT 81 Drapeau des États-Unis Cort Wagner
Drapeau des États-Unis Fred Poordad
Drapeau des États-Unis Doug Baron
Drapeau des États-Unis Nick Jones
Ferrari F430 Challenge 588 29e
Ferrari 4.3L V8
2017 P 81 Drapeau de la Suède Henrik Hedman[12]
Drapeau de la France Nicolas Lapierre[12]
Drapeau du Royaume-Uni Ben Hanley[12]
Drapeau de la France Loïc Duval[12]
Oreca 07 C 562 39e
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
2019 LMP2 18 Drapeau : Mexique Roberto González
Drapeau : Venezuela Pastor Maldonado
Drapeau : Colombie Sebastián Saavedra
Drapeau : Irlande Ryan Cullen
Oreca 07 M 582 6e
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo
81 Drapeau : Suède Henrik Hedman
Drapeau : Royaume-Uni Ben Hanley
Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : Australie James Allen
Oreca 07 M 567 15e
Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo

Résultats en European Le Mans Series[modifier | modifier le code]

Année Classe no  Pilotes Voiture Pneus SIL
Drapeau du Royaume-Uni
MON
Drapeau de l'Italie
RBR
Drapeau de l'Autriche
LEC
Drapeau de la France
SPA
Drapeau de la Belgique
POR
Drapeau du Portugal
Total Pos.
2018 LMP2 21 Drapeau du Royaume-Uni Ben Hanley
Drapeau de la Suède Henrik Hedman
Drapeau de la France Nicolas Lapierre
Oreca 07 M
2017 LMP2 21 Drapeau du Royaume-Uni Ben Hanley[19]
Drapeau de la Suède Henrik Hedman[19]
Drapeau de la France Nicolas Lapierre[19]
Oreca 07 D 10 2 NC 7 5 10 39 8e
LMP2 22 Drapeau du Mexique Memo Rojas[20]
Drapeau de la France Léo Roussel[21],[22]
Drapeau du Japon Ryō Hirakawa[20]
Drapeau de la France Nicolas Minassian[23]
Oreca 07 D 2 1 2 2 2 4 110 1re
2016 LMP2 21 Drapeau du Royaume-Uni Ben Hanley[24]
Drapeau de la Suède Henrik Hedman[25]
Drapeau de la France Nicolas Lapierre[25]
Oreca 05 D Ret 3 Ret 3 1 2 76 4e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Mercier, « Pas de Mercedes en IMSA dans l’immédiat… », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  2. Laurent Mercier, « DragonSpeed prêt à débuter les essais avec sa ORECA 05 », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  3. Laurent Mercier, « Décryptage de la liste des équipes invitées aux 24 Heures du Mans 2016 », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  4. Laurent Mercier, « Elton Julian (DragonSpeed) : “La possibilité d’aller chercher la victoire est bien là” », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  5. Laurent Mercier, « Elton Julian (DragonSpeed) : “La saison 2017 s’annonce intéressante” », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  6. Laurent Mercier, « L’ORECA 07/DragonSpeed est arrivée à Palm Beach », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  7. Laurent Mercier, « Nicolas Minassian directeur sportif de DragonSpeed », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  8. Laurent Mercier, « Nicolas Minassian (DragonSpeed) : « Pourquoi parler de retraite quand on vit de sa passion ? » », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  9. Laurent Mercier, « Une seconde auto attendue pour DragonSpeed en 2017, la piste asiatique à l’étude », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  10. Laurent Mercier, « DragonSpeed soutiendra l’ORECA 07/G-Drive Racing en ELMS et au Mans », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  11. Laurent Mercier, « Nicolas Minassian (DragonSpeed) : « Depuis Le Mans, nous sommes plus forts » », (consulté le 2 novembre 2017)
  12. a b c d et e Laurent Mercier, « Trois ORECA 07 à l’assaut des 24 Heures de Daytona », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  13. Laurent Mercier, « DragonSpeed souhaite passer en LMP1 dès 2018 », (consulté le 2 novembre 2017)
  14. Basile Davoine, « La BR1 présentée : trois LMP1 engagées dès 2018 ! », sur fr.motorsport.com, (consulté le 14 mars 2018).
  15. a b et c Laurent Mercier, « Un point sur les équipages déjà bouclés… », (consulté le 2 novembre 2017)
  16. Laurent Mercier, « Felix Rosenqvist en essais avec DragonSpeed », (consulté le 2 novembre 2017)
  17. Laurent Mercier, « Felix Rosenqvist confirmé chez DragonSpeed », (consulté le 2 novembre 2017)
  18. Pierre-Louis Le Mouëllic, « Jose Gutiérrez troisième de l’Oreca 07 #22 du G-Drive Racing au Mans », (consulté le 2 novembre 2017)
  19. a b et c Laurent Mercier, « Un point sur les équipages déjà bouclés… », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  20. a et b Laurent Mercier, « Ryo Hirakawa rejoint Memo Rojas chez G-Drive Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 2 novembre 2017)
  21. Laurent Mercier, « Léo Roussel chez G-Drive by DragonSpeed », (consulté le 2 novembre 2017)
  22. Laurent Mercier, « Léo Roussel (G-Drive Racing) : “Un nouvel univers et un challenge différent” », (consulté le 2 novembre 2017)
  23. Laurent Mercier, « Deux piges pour Nicolas Minassian chez DragonSpeed », (consulté le 2 novembre 2017)
  24. Laurent Mercier, « Ben Hanley complète l’équipe de l’ORECA 05/DragonSpeed », (consulté le 2 novembre 2017)
  25. a et b Laurent Mercier, « Nicolas Lapierre chez DragonSpeed, Nic Minassian en renfort à Sebring », (consulté le 2 novembre 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :