Dr. Oetker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Oetker Gruppe
logo de Dr. Oetker

Création 1891
Fondateurs August Oetker
Forme juridique Société anonyme
Siège social Bielefeld
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Activité Alimentaire, hôtellerie, vins et spiritueux, banques, transports
Filiales Dr. Oetker France, Bankhaus Lamp,
Effectif 32 000 employés
Site web www.oetker.deVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d’affaires 11 milliards d'€

Le Groupe Oetker est une multinationale d'origine allemande qui travaille dans six domaines d'activités.

Après la Seconde Guerre mondiale le groupe a été divisé en deux, entre deux groupes d'héritiers. Il existe donc une société, la Dr August Oetker, qui est le thème de cet article et une autre, la société Dr. Arend Oetker Holding GmbH & Co[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La société a été fondée en 1891 par le Dr August Oetker. Sa production était essentiellement une mixture qui devait être mélangée à de la farine et de l'eau pour obtenir des gâteaux.

Le docteur avait un fils Rudolf, qui est décédé lors de la première Guerre mondiale. Celui-ci avait eu un garçon, Rudolf-August, et une fille, qui ont été élevés par leur beau-père, le Dr Richard Kaselowsky, une fois leur mère remariée.

Dans les années 1930-1940, Rudolf-August Oetker était un membre actif des Waffen SS. De 1933 à 1945 était affichée dans le hall de la société une grande affiche d'Hitler[2]. Durant la guerre, la société approvisionnait l'armée nazie avec ses mixtures mais également avec des munitions. La compagnie aurait également fait appel à du travail forcé. Sous l'uniforme SS, Rudolf-August Oetker était officier dans le camp de concentration de Dachau[3].

Ce n'est qu'après la guerre que Rudolf-August a considérablement développé la société, à l'international, atteignant 60 ans plus tard les 26 000 employés[3].


Activités[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2007, la filiale française s'appelait Ancel[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claire Bader, « Dr. Oetker : L'insatiable appétit du pizzaiolo allemand », Capital, no 252,‎ , p. 48-49.