Drôles d'oiseaux (film, 2012)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Drôles d'oiseaux.
Ne doit pas être confondu avec Drôles d'oiseaux (film, 2017).
Drôles d'oiseaux
Titre original Zambezia
Réalisation Wayne Thornley
Scénario Andrew Cook
Raffaella Delle Donne
Anthony Silverston
Wayne Thornley
Acteurs principaux
Sociétés de production Triggerfish Animation
Pays d’origine Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Genre Animation
Durée 83 min.
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Drôles d'oiseaux (Zambezia) est un film d'animation sud-africain réalisé par Wayne Thornley, produit par le studio Triggerfish Animation, et sorti en Afrique du Sud en 2012. Réalisé en images de synthèse et employant la technique du cinéma en relief, ce long métrage relate les aventures d'un jeune faucon qui part découvrir le monde et apprend à se réconcilier avec son père.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le jeune faucon Kai s'ennuie au quotidien dans l'avant-poste peu animé où il mène une vie austère sous l'égide de son père, Tendai. Il lui est interdit de s'aventurer au-delà de la frontière du Katungu, mais il soupçonne l'existence d'un monde bien plus intéressant au-delà. Un jour, il fait accidentellement la rencontre de deux oiseaux venus d'ailleurs : Gogo, un jabiru femelle, et Tini, un tisserin femelle, sa copilote. Toutes deux lui parlent avec enthousiasme de Zambezia, une grande ville d'oiseaux, située plus loin le long du fleuve. Au cours d'une dispute avec son père, Kai découvre que Tendai connaissait l'existence de cette ville passionnante et s'y est même rendu lui-même par le passé, mais lui avait dissimulé son existence jusque-là. Scandalisé et en colère contre son père, le jeune faucon quitte son foyer et suit le cours du fleuve jusqu'à Zambezia.

Zambezia se trouve sur un majestueux baobab perché sur les rives des chutes Victoria. Au moment de l'arrivée de Kai, la ville bruisse des préparatifs de la Fête du printemps. Il y admire surtout les cascades de la patrouille des Ouragans, protecteurs et secouristes. Kai rencontre Eeze, un engoulevent qui lui fait découvrir la ville, et, par son intermédiaire, il croise la route de Zoe, un élanion femelle : elle est la fille de Sekhuru, le fondateur de Zambezia et fait une forte impression sur Kai. Malheureusement, celui-ci perturbe par accident les préparatifs de la fête du Printemps, et ne se fait pas bien voir. Il commence à se rattraper lorsqu'il fait la preuve de ses talents en vol et est engagé parmi les Ouragans.

Mais pendant ce temps, dans l'ombre, un complot menace de bouleverser la vie de la cité. Les marabouts, lassées de vivre des déchets de la ville, ont fait alliance avec Budzo, un varan colossal et sournois, qui met au point avec eux un plan pour prendre le pouvoir à Zambezia. Lorsque Budzo capture Tendai, le père de Kai, ainsi que l'ensemble des tisserins de la ville, dont Tini, Kai doit apaiser son ancienne colère envers son père et agir conjointement avec les Ouragans pour sauver sa famille et Zambezia tout entière.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Place de cinéma pour la première séance de Drôles d'oiseaux au Cinéville d'Hénin-Beaumont, le .

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Fin juillet 2012, le film reçoit le Prix du Meilleur film sud-africain au Festival international du film de Durban[5]. En décembre de la même année, Zambezia fait partie des films en compétition lors de la 40e cérémonie des Annie Awards, où il fait partie des nominés dans deux catégories : « Musique dans un long métrage animé » (Music in an Animated Feature Production) pour le compositeur Bruce Retief, et « Meilleur acteur de doublage dans un long métrage d'animation » (Voice Acting in an Animated Feature Production) pour Jim Cummings[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Page « Box office et business » du film sur l'Internet Movie Database francophone. Page consultée le 5 janvier 2012.
  2. a et b Page Release Info du film sur l'Internet Movie Database. Page consultée le 12 juillet 2013.
  3. Fiche du film sur Allociné. Page consultée le 12 juillet 2013.
  4. « Carton de doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 2 février 2013
  5. « Durban International Film Festival: All the winners », article de Noelle Adams sur le site The Movies le 30 juillet 2012. Page consultée le 5 janvier 2013.
  6. « Annie Award Nominations Unveiled », article de la rédaction sur le site Deadline le 3 décembre 2012. Page consultée le 5 janvier 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]