Douzième circonscription de Paris de 1958 à 1986

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

12e circonscription
de Paris
de 1958 à 1986

De 1958 à 1986, la douzième circonscription législative de Paris recouvrait trois quartiers du 12e arrondissement de la capitale, la totalité des quartiers Quinze-Vingts et Bercy et une partie du quartier de Picpus (au sud du boulevard de Reuilly et de l'avenue Daumesnil)[1]. Cette délimitation s'est appliquée aux sept premières législatures de la Cinquième République française. De 1958 à 1967, elle se confond avec la 12e circonscription de la Seine.

Députés élus[modifier | modifier le code]

Députés de la 12e circonscription de Paris élus à l'Assemblée nationale (Législatures de la Ve République)
Législature Début de mandat Fin de mandat Député élu Parti politique Observations
Ire 9 décembre 1958 9 octobre 1962 Pierre-Louis Bourgoin UNR mandat écourté à la suite d'une dissolution du général de Gaulle
IIe 6 décembre 1962 2 avril 1967 Pierre-Louis Bourgoin UNR-UDT
IIIe 3 avril 1967 30 mai 1968 Pierre-Louis Bourgoin UD-Ve mandat écourté à la suite d'une dissolution du général de Gaulle
IVe 11 juillet 1968 6 mai 1970 Pierre-Louis Bourgoin UDR démissionnaire[2]
15 juin 1970 2 avril 1973 Pierre de Bénouville UDR élection partielle
Ve 2 avril 1973 2 avril 1978 Pierre de Bénouville app. UDR
VIe 3 avril 1978 22 mai 1981 Pierre de Bénouville app. RPR mandat écourté à la suite d'une dissolution de François Mitterrand
VIIe 2 juillet 1981 1er avril 1986 Pierre de Bénouville app. RPR réélu le 17 janvier 1982 après l'annulation de son élection par le Conseil constitutionnel.


En 1985, le président de la République François Mitterrand changea le mode de scrutin des députés en établissant le scrutin proportionnel par département[3]. Le nombre de députés du département de Paris fut ramené de 31 à 21 et les circonscriptions furent supprimées au profit du département.

Évolution de la circonscription[modifier | modifier le code]

En 1986, cette circonscription a été scindée en deux parties : l'une d'elles a été fusionnée avec l'ancienne dixième circonscription pour former la nouvelle « septième circonscription », l'autre a rejoint la onzième circonscription pour former la nouvelle « huitième circonscription »[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ordonnance n°58-945 du 13 octobre 1958 » (consulté le 22 août 2010)
  2. Il meurt cinq jours plus tard.
  3. « Loi n°85-690 du 10 juillet 1985 » (consulté le 22 août 2010)
  4. « Loi n°86-825 du 11 juillet 1986 » (consulté le 22 août 2010)

Articles connexes[modifier | modifier le code]