Dounia Coesens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dounia Coesens
Description de cette image, également commentée ci-après
Dounia Coesens en 2019.
Naissance (32 ans)
Aix-en-Provence, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Séries notables Plus belle la vie

Dounia Coesens, née le à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), est une actrice française connue pour son rôle de Johanna Marci dans la la série Plus belle la vie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Dounia Coesens passe son enfance à Aix-en-Provence où elle est née le 20 septembre 1988. Elle est la fille d'Antoine Coesens (acteur-réalisateur) et la sœur cadette de Marie Coesens (actrice) et d'Antoine Coesens Junior (danseur)[1],[2],[3].

Elle commence des études de musique dès l'âge de 10 ans, et prend des cours privés de piano avant d'intégrer le conservatoire d'Aix-en-Provence, où elle étudie également le saxophone. En parallèle elle suit des cours d'art dramatique à la MJC d'Aix-en-Provence[1],[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2004, elle se fait connaître grâce à la série Plus belle la vie, alors qu'elle est âgée de quinze ans. Elle y interprète le rôle principal de Johanna Marci, adolescente capricieuse qui devient une femme d'affaires embourgeoisée. En 2014, elle quitte la série[4].

Elle participe à Fort Boyard en 2008, 2012 et 2014[5],[4].

Elle joue ensuite dans Meurtre à la Rochelle et Instinct sur TF1, mais également au théâtre de la Comédie des Champs-Élysées dans la pièce Si on recommençait d'Éric-Emmanuel Schmitt avec Michel Sardou. Elle se voit confier le rôle principal dans La Disparue du Pyla, téléfilm diffusé en avril 2014[4].

En 2015 et jusqu'au 2 janvier 2016, elle joue au théâtre du Palais-Royal pour la pièce Des souris et des hommes. Elle rejouera cette même pièce au théâtre de la Michodière jusqu'à l'été 2017. Du 14 au 23 mai 2016, on la retrouve au théâtre Hébertot pour la pièce Le plus beau jour, d'ailleurs diffusée en direct à la télévision en première partie des Molières le 16 mai sur France 2[4].

En 2017, elle fait ses premiers pas au cinéma dans le film Vive la crise de Jean-François Davy[6].

En 2019, elle enregistre sa voix pour des documentaires diffusés sur Arte[7]. Elle est également à l'image dans "Le Pont des oubliés" sur France 3 et "L'art du crime" sur France 2[4].

Dounia Coesens est la marraine du Festival Films Courts Dinan en octobre 2019.

Engagement associatif[modifier | modifier le code]

Elle s'est engagée auprès de l'association ELA, dont elle est marraine depuis 2009[8].

Tout le monde chante contre le cancer la compte également parmi ses membres depuis 2013[9].

En 2011, elle apparaît dans un spot de publicité pour la prévention du SIDA.

Par ailleurs, Dounia Coesens devient ambassadrice de la Fondation Claude Pompidou en avril 2018[10].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Dounia Coesens et Philippe Caroit sur le tournage de Meurtres à La Rochelle en mars 2015.

Web séries[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Roman-photo[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Le Secret du L.Y.S : Melizenn, de Antoine Besson et Claude Defresne

Voix[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

En 2009, alors âgée de 20 ans et connue depuis seulement 5 ans, elle reçoit le trophée des jeunes talents "Jeune Comédien Télé"[11]

En 2018, elle reçoit le prix du festival Oniros en tant que meilleure actrice dans le court-métrage Les âmes sœurs de Marion Filloque[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Actrice : Dounia Coesens », sur pblv-plusbellelavie.fr, (consulté le 5 juin 2020).
  2. a et b « Dounia Coesens », sur douniacoesens.com (consulté le 5 juin 2020).
  3. « Dounia Coesens - La biographie de Dounia Coesens avec Gala.fr », sur gala.fr (consulté le 5 juin 2020).
  4. a b c d et e « Dounia Coesens (artiste) », sur agents-associes.com (consulté le 5 mai 2020).
  5. Dounia Coesens : « Les épreuves de Fort Boyard ne me font pas peur », Le Figaro, 14/07/2014 (Consulté le 05/06/2020)
  6. Vive la crise ! de Jean-François Davy (2016), UniFrance (Consulté le 06/06/2020)
  7. Dounia Coesens : "j’aime jouer des personnages méchants parce que c’est plus loin de soi", Sud Radio, 17 avril 2019 (Consulté le 06/06/2020)
  8. [Les Parrains Dounia COESEN], ELA Asso (Consulté le 06/06/2020)
  9. Tout le monde chante contre le cancer : la nouvelle édition, chartsinfrance.net(Consulté le 06/06/2020)
  10. Raid La Saharienne - Fondation Claude Pompidou, Fondation Claude Pompidou (Consulté le 06/06/2020)
  11. « Cérémonie des Jeunes Talents de l'Année 2008 sur JTTV, la web radio TV des jeunes talents (3:30) », sur jeunestalents.tv, (consulté le 5 juin 2020).
  12. « ONIROS FILM AWARDS FINALISTS & WINNERS - BEST OF YEAR 2018 », sur onirosfilmawards.com (consulté le 5 juin 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :