Doug McMillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Doug McMillon
Description de cette image, également commentée ci-après
Doug McMillon en 2012.
Naissance (52 ans)
Jonesboro (Arkansas), Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité américaine
Pays de résidence Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession
Formation
Conjoint
Shelley McMillon
Famille
Morris et Laura McMillon (père et mère)

Doug McMillon, né le à Jonesboro, dans l'Arkansas, est le CEO de Walmart.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Doug McMillon est né et a grandi à Jonesboro, dans l'Arkansas[1] ; il est le fils de Morris et Laura McMillon[2]. Son père était dentiste et a servi lors de la guerre du Vietnam[3].

Il obtient un baccalauréat universitaire dans le domaine de la comptabilité à l'Université de l'Arkansas en 1989 et une Maîtrise en administration des affaires (MBA) à l'Université de Tulsa en 1991[4],[5].

Doug McMillon et sa femme Shelley vivent à Bentonville, en Arkansas et ont deux fils[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1984, McMillon commence sa carrière chez Walmart avec un job d'été dans un centre de distribution[6]. En 1990, tout en poursuivant son MBA, il rejoint la société dans magasin à Tulsa en Oklahoma[7]. Une grande partie de la carrière de McMillon se déroule dans la division merchandising de Walmart, avec une expérience dans l’alimentation, l'habillement et les marchandises générales[6]. Il occupe également divers postes dans le merchandising chez Sam's Club et Wal-Mart international[7].

De 2006 à 2009, McMillon est CEO de Sam's Club, un segment d'exploitation de Walmart, avec des ventes de plus de 46 milliards de dollars par an au cours de son mandat[8].

De février 2009 à janvier 2014, McMillon est CEO de Walmart International qui compte plus de 6 300 magasins et plus de 823 000 collaborateurs dans 26 pays en dehors des États-Unis[8]. Durant son mandat, Walmart International augmente ses revenus de plus de 50 milliards de dollars et ouvre près de 3 000 magasins[9]. McMillon supervise les acquisitions dans des marchés tels que la Chine, le Royaume-Uni, le Canada, le Brésil, l'Amérique centrale et la prise de participation majoritaire dans Massmart, un détaillant d'Afrique subsaharienne, afin d’ouvrir le marché africain à l'entreprise[10].

En novembre 2013, Doug McMillon succède à Michael T. Duke au poste de Président-directeur général (CEO) de Walmart[11],[12].

En 2015, il augmente le salaire minimum des employés de Walmart[13], et réitère l'opération début 2018[14]. En 2016, il annonce un changement de paradigme pour la stratégie de Walmart, qui veut devenir leader devant Amazon dans le marché du commerce en ligne[15]. Dans la course contre Amazon, il mène le rachat pour $3,3 milliards du site de vente en ligne Jet.com[16]. En avril 2015, il prend publiquement la parole pour défendre les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres[17]. Suite à la manifestation « Unite the Right » à Charlottesville qui dégénère dans la violence, Doug McMillon prend la parole pour critiquer le manque de réaction du président Donald Trump face aux événements, et se dit engagé pour influencer la politique du pays dans une direction positive[18].

Dates clés[modifier | modifier le code]

  • 1984 – Job d'été à un centre de distribution de Walmart[5]
  • 1990 – Il commence sa carrière à temps plein en travaillant dans un Walmart à Tulsa, Oklahoma[5]
  • 2006–2009 – Président et CEO de Sam's Club[5]
  • 2010–2013 – Président et CEO de Walmart International (succédant à Michael T. Duke)[5],[19]
  • 2013 – CEO de Walmart (succédant à Michael T. Duke)

Autres activités[modifier | modifier le code]

McMillon est un proche de la famille Walton (en) propriétaire de Walmart, et en plus de ses fonctions pour Walmart, il est au conseil consultatif du Sam M. Walton College of Business (en) de l'Université de l'Arkansas, ainsi qu'au conseil d'administration du Crystal Bridges Museum of American Art, parrainé par la famille Walton[20].

Rémunération[modifier | modifier le code]

En 2016, Doug McMillon est rémunéré $22,4 millions pour son poste de PDG de Walmart, une augmentation de x2,6 par rapport à l'année précédente[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « About Wal-Mart CEO Doug McMillon », CNBC,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « C. Douglas McMillon », sur Walmart1percent (consulté le 28 février 2015)
  3. (en) Kim Souza, « Wal-Mart, actor Jon Voight salute America’s veterans at Bentonville celebration », The City Wire,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Doug McMillon's competitive spirit works well at Walmart – USATODAY.com », Usatoday30.usatoday.com, (consulté le 29 avril 2014)
  5. a b c d et e (en) « Walmart Corporate – Doug McMillon – President and CEO, Walmart International », Corporate.walmart.com (consulté le 27 novembre 2013)
  6. a et b (en) « Doug McMillon Wal-Mart CEO Bio », Business Insider, (consulté le 29 avril 2014)
  7. a et b (en) Barney Jopson, « Doug McMillon: The southern charmer taking over Walmart’s retail empire », FT.com, (consulté le 29 avril 2014)
  8. a et b (en) « Walmart Corporate – Doug McMillon – President and CEO, Wal-Mart Stores, Inc », Corporate.walmart.com (consulté le 29 avril 2014)
  9. (en) « Press releases : Doug McMillon Named President and CEO of Walmart International », .samsclub.com (consulté le 29 avril 2014)
  10. (en) Devon Maylie, « Wal-Mart, Massmart Merger Approved in South Africa – WSJ.com », Online.wsj.com, (consulté le 29 avril 2014)
  11. (en) « Wal-Mart Names Doug McMillon CEO to Succeed Mike Duke », bloomberg.com,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Adam Gabbatt et Heidi Moore, « Walmart's Doug McMillon to replace Mike Duke as chief executive », theguardian.com,‎ (lire en ligne)
  13. (en) Jena McGregor, « The Wal-Mart CEO who’s giving raises to 500,000 workers », sur Washingtonpost.com,
  14. F.Bergé, « Walmart augmente de 10% le salaire minimum de ses employés américains », sur Bfmtv.com,
  15. (en) Hayley Peterson, « Walmart's CEO just signaled a massive change to its business model », sur Businessinsider.com,
  16. (en) Berkeley Lovelace Jr., « CEO Doug McMillon given a ‘blank check’ to defeat Amazon, Cramer says », sur Cnbc.com,
  17. (en) Nathan Lane, « Wal-Mart support of gay rights turns on business », sur Reuters.com,
  18. (en) Lauren Thomas, « Wal-Mart CEO says Trump missed 'critical opportunity' to bring America together », sur Cnbc.com,
  19. (en) « Doug McMillon | CrunchBase Profile », Crunchbase.com (consulté le 27 novembre 2013)
  20. (en) « Walmart Names Doug McMillon New CEO To Succeed Mike Duke », Forbes, (consulté le 27 novembre 2013)
  21. « Doug McMillon », sur Lesechos.fr,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]