Double licence Droit-Économie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En France, la double licence Droit-Économie est un diplôme qui combine les enseignements fondamentaux de droit et d’économie, donnant lieu à la délivrance du diplôme de licence dans les deux domaines d'études. Cette formation est dispensée par l'université Panthéon-Sorbonne depuis 2000, par l'université de Lorraine depuis 2006, par l'université Paris-Ouest-Nanterre-la-Défense depuis 2009, par l'université Paris-Descartes depuis 2010, par l'université fédérale de Toulouse-Midi-Pyrénées depuis 2011, par l'université d'Évry-Val-d'Essonne depuis 2013 , l'université Panthéon-Assas depuis 2014 ainsi que par l'université d'Angers et celle de Paris XIII (Villetaneuse) depuis 2015.

Présentation[modifier | modifier le code]

La double licence Droit-Économie est un cursus sélectif et exigeant. Sa création a pour objectif de concurrencer les classes préparatoires et le bachelor de Sciences Po Paris. Ce cursus vise à former des étudiants ayant à la fois un profil de juriste et un profil d'économiste, capable de combiner les deux champs disciplinaires, afin de répondre aux nouvelles exigences des cabinets d'avocats et des grandes entreprises[1].

Lors d'une conférence à l'université Paris-I en date du 26 septembre 2012, Guy Canivet a mis en avant la relation étroite entre le Droit et l’Économie dans notre monde globalisé. Remettant en cause l’opposition classique entre l’homo œconomicus et de l’homo juridicus, ce dernier a défendu la prise en compte croissante des réalités économiques tant par le juge que par le législateur. Ce lien se retrouve tout particulièrement dans le droit de la régulation, le droit de la consommation, le droit des sociétés ou encore le droit commercial. La création de la Chambre commerciale de la Cour de cassation en 1947 marque ainsi cette interdépendance entre le Droit et l'Économie qu'enseigne la double licence Droit-Économie[2].

Lieux d'enseignement[modifier | modifier le code]

Université Paris-I[modifier | modifier le code]

La double licence Droit-Économie a pour parrain Guy Canivet, membre du Conseil Constitutionnel. Elle est un cursus sélectif mis en place par l'université Paris-I en 2000.

S'agissant de l'admission, les UFR de Droit et d'Économie exigent des candidats de maîtriser à la fois la méthode de la dissertation et de posséder un excellent niveau en mathématique. De ce fait, un bac S ou ES spécialité maths avec mention Bien et 12 en maths (S) ou 14 (ES) paraissent nécessaires pour l'administration universitaire. Des bonnes notes supérieures à 12 sont demandées pour les matières littéraires (français, histoire, géographie, philosophie…)[3]. Dans les faits, une grande majorité des élèves sélectionnés ont obtenu à l'issue de l'épreuve du baccalauréat une mention Très Bien ou ont déjà effectué une année dans le supérieur (CPGE).

L'association des diplômes Droit-Économie de la Sorbonne a établi les statistiques suivantes, signe de la grande notoriété du diplôme auprès des lycéens et des professionnels du droit et de l'économie[4].

  • Rentrée 2008 : 1 427 postulants (2,4 % d’admission)
  • Rentrée 2009 : 1 992 postulants (1,7 % d’admission)
  • Rentrée 2010 : 2 483 postulants (1,4 % d’admission)
  • Rentrée 2011 : 2 856 postulants (1,2 % d’admission)
  • Rentrée 2013 : 3 661 postulants (1,1 % d'admission)
  • Rentrée 2014 : 7 727 postulants[5] (0,6 % d'admission)

Note  : Studyrama avance le chiffre de trois mille cinq-cents dossiers présentés pour quarante places disponibles pour l'année 2011[6].

L'enseignement est dispensé [3] :

  • Pour les cours et TD d'économie :
    • Au Centre Pierre Mendès France : 90, rue de Tolbiac 75013 Paris (métro Olympiades).
  • Pour les cours et TD de droit :
    • Au Centre René Cassin : 17, rue Saint Hyppolite 75013 Paris (métro Gobelins) ;
    • Au centre Panthéon (RER Luxembourg).

Université Paris-V[modifier | modifier le code]

La double licence Droit-Économie a pour parrain Dominique Pouyaud, professeur de droit administratif et secrétaire générale de la RFDA. C'est un cursus sélectif mis en place par l'université Paris-V en 2010[7]. Le redoublement d'une année y est interdit, ainsi l'acquisition des deux licences doit se faire obligatoirement en trois ans. L'effectif moyen d'une de ses promotions est de vingt étudiants.

L'enseignement est dispensé dans un lieu unique à l'UFR de droit : 10, avenue Pierre Larousse 92240 Malakoff[8] (métro Porte de Vanves ou Malakoff-Plateau de Vanves).

Université d'Angers[modifier | modifier le code]

Unique dans le Grand Ouest, la double licence Droit-Économie a accueilli ses premiers étudiants en septembre 2015. L'ensemble des enseignements est dispensé dans les locaux de la Faculté de Droit, d'Économie et de Gestion à Angers.

Cette formation a une capacité d'accueil limitée. Les deux premières promotions ont des effectifs de 20 étudiants environ. Le taux d'admission était inférieur à 4% à la rentrée 2016.

L'admission se fait sur la base de l'Admission post-bac (APB) et d'un dossier spécifique pour candidater à la double licence, avec les éléments suivants : résultats aux épreuves du bac ; bulletins des notes des classes de Première et Terminale ; une lettre de motivation. Les dossiers sont étudiés par une Commission de validation qui gère les admissions.

Passerelles : les étudiants ont la possibilité de se recentrer sur l'une des deux disciplines, en sortant du dispositif, en tout début de première année ou à la fin de chaque semestre. À l'inverse, des étudiants suivant l'une des deux licences Droit ou Économie et Gestion pourront ultérieurement candidater au double cursus. Des passerelles sont également possibles avec d'autres formations telles que les classes préparatoires.

Les partenariats internationaux de la Faculté de Droit, d'Économie et de Gestionpermettent des mobilités étudiantes en 3e année.

Université Toulouse 1 Capitole[modifier | modifier le code]

Cette double licence au sein de la faculté de Toulouse Capitole vise à donner aux licenciés une formation de base complète en économie, en droit et en mathématiques ainsi qu’une culture économique et juridique et une formation intellectuelle qui leur permettent de s’insérer ensuite sans difficulté dans des masters correspondant à la palette des spécialités en économie et/ou en droit. Elle offre bien évidemment comme débouché naturel, la poursuite à l’école d’économie en master 1 mention économie et droit puis en master 2 mention économie spécialité économie et droit de la concurrence ou dans d’autres master 2 d'économie au sein de l’École d'économie[9].

Son admission se fait sur sélection. Elle est limitée à 100 étudiants en licence 1. Et pour poursuivre en L3 économie-droit, au sein de l'école d'économie de Toulouse, il ne faut pas avoir redoublé durant les deux premières années, valider ses deux années préparatoires sans compensation, et obtenir au minimum deux mentions sur les quatre semestres. En L3 sont admis une cinquantaine d'étudiants[10].

Les enseignements sont dispensés dans les locaux de la faculté de droit de Toulouse Capitole, ainsi que dans ceux de l'École d'économie de Toulouse.

Université de Lorraine[modifier | modifier le code]

La double licence Droit-Économie est conçue de manière progressive et vise à former les étudiants simultanément aux deux disciplines que sont le droit et l’économie.

  • La première année est une année de consolidation des acquis du second degré et d’introduction aux fondements du droit privé, du droit public et de l’économie.
  • La deuxième année est plus fondamentale avec les cours de droit des obligations et droit administratif d’une part et de microéconomie, macroéconomie et monnaie d’autre part.
  • La troisième année est l’année où se précise le projet professionnel et de poursuite d’étude par les étudiants : par le stage, par une pré-spécialisation (choix des matières) et par l’introduction de cours interdisciplinaires (économie de la concurrence, droit de la régulation publique, droit des relations économiques internationales…).

Pour assurer l’ouverture internationale du cursus, un cours en anglais est proposé aux étudiants chaque année à partir de la L2 et les étudiants qui le souhaitent peuvent étudier un semestre de L3 dans une université étrangère européenne (programme d’échange Erasmus).

Elle constitue également une excellente formation pour les étudiants qui souhaiteraient passer des concours administratifs ou des concours parallèles d'entrée aux grandes écoles (IEP, écoles de commerce). Par ailleurs un stage d'une durée de quinze jours à deux mois est obligatoire durant la licence.

Tous les cours sont dispensés à l'UFR de droit, sciences économiques et gestion à Nancy[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]