Double journée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La double journée, sous-entendue comme étant une « double journée de travail » est une expression qui consacre l'observation d'une répartition généralement inégale du travail domestique entre hommes et femmes, et qui voit ces dernières, lorsqu'elles ont une activité professionnelle, cumuler leur journée de travail salarié avec une charge de travail telle qu'elles n'arrivent plus, contrairement aux hommes, à dégager du temps pour leurs loisirs[1]. Outre la question de la division sexuelle du travail, ce phénomène dénoncé par les féministes pose la question de la valorisation du travail domestique et plus généralement de l'opposition entre activités non-marchandes et activités marchandes dans une économie où la valeur monétaire constatée des échanges est un critère supposé représentatif de leur valeur absolue[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ann Chadeau, Annie Fouquet et Claude Thélot, « Peut-on mesurer le travail domestique ? », Économie et statistique, vol. 136,‎ (lire en ligne, consulté le 3 octobre 2015)
  • Caroline Helfterdu, « Contrepoint ― De la double à la triple journée », Informations sociales,‎ (lire en ligne, consulté le 3 octobre 2015).
  • Pierre Moisset, « Que devient la double journée de travail de la femme après le départ des enfants   », Dialogue, no 153,‎ (lire en ligne, consulté le 3 octobre 2015)

Références[modifier | modifier le code]