Double Dutch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michelle Obama à la Maison-Blanche en juillet 2011.
Double Dutch dans la rue à Vancouver.

Le Double Dutch (qui se prononce ['dʌɓl'dʌtʃ]) est un sport de saut à la corde, avec ses règles et ses championnats. À l'origine, il s'agit d'un jeu inventé aux États-Unis, à New York, par des enfants d'immigrés hollandais (« dutch » en anglais signifie « Néerlandais »)[1]. Dans les années 1970, s'est développée la version sportive, notamment dans le quartier du Bronx.

Il s'agit d'un sport très accessible et ne nécessitant pas de matériel spécifique, excepté les cordes.

Pratique[modifier | modifier le code]

Le concept est simple : deux « tourneurs » manient en ellipse deux cordes en nylon, la corde de Double Dutch doit mesurer 3,50 mètres pour être homologuée par la ligue américaine. L'association européenne se montre plus souple sur le sujet.

Ce sport se pratique dès l'âge de six ans[réf. nécessaire]. Pour les jeunes, l'intérêt du Double dutch n'est pas uniquement celui de la pratique d'un sport d'équipe et ludique, il s'agit d'un sport complet où chacun trouve sa place[réf. nécessaire]. Vitesse, coordination, esprit d'équipe : la discipline réunit de grandes qualités sportives autour d'une corde à sauter.

Première étape : apprendre à tourner. Acquérir le bon coup de poignet qui donne le rythme à ses coéquipiers est essentiel, la synchronisation étant la pierre d'angle d'une bonne équipe de Double Dutch. Le ou les sauteur(s) entre(nt) alors dans la danse pour environ quarante secondes d'effort.

Deux types d'épreuves se distinguent : d'une part, la vitesse, avec un maximum de pas à effectuer dans le temps imparti, et d'autre part, les figures libres ou imposées, du simple saut - un seul appui par passage de corde - à la rondade, en passant par le saut de mouton et le grand écart pour les meilleurs.

France[modifier | modifier le code]

Sport très populaire aux États-Unis, il ne fera son apparition en France qu'en 1983 et sept ans plus tard, en 1990, est créée la Fédération française de Double Dutch (FFDD)[2].

Cette activité, pratiquée en majorité par un public jeune et féminin, gagne du terrain en France[réf. nécessaire]. Paris a accueilli une rencontre internationale de la discipline le 22 février 2014 et les championnats du monde (World Jump Rope) en juillet 2015[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Double Dutch Gets Status in the Schools - Winnie Hu, The New York Times, 31 juillet 2008
  2. Historique - Fédération française de Double Dutch
  3. World Jump Rope Championship 2015 - Dossier de presse de la Fédération française de Double Dutch [PDF]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]