Les Double Six

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Double-Six)
Aller à : navigation, rechercher

Les Double Six est le nom d'un groupe français de « vocalese » créé en 1959 par Mimi Perrin. Ce groupe connut une renommée internationale au début des années 1960.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ensemble, formé de six choristes dont Mimi Perrin, varie un peu selon les enregistrements. Grâce au re-recording, ils reproduisent les douze voix des big bands[1].

S'inspirant de quelques groupes américains (notamment Lambert, Hendricks & Ross), les chanteurs vocalisent à la manière des instruments, restituant sans onomatopées les improvisations des saxophones, trompettes ou trombones relevées sur les disques. Ils chantent des grands standards de jazz, notamment d'après des enregistrements de Quincy Jones et de Dizzy Gillespie, adaptés en français avec des textes poétiques ou humoristiques écrits par la très imaginative Mimi Perrin, en respectant exactement le phrasé de l'enregistrement original, ce qui constitue une prouesse rarement égalée[1].

Cette formation, pourtant unique dans son genre, n'eut pas une très longue vie. Par suite de problèmes de santé de Mimi Perrin (qui souffre de tuberculose depuis 1949), les Double Six cessent d'exister en 1966. Ils n'auront enregistré que quatre disques entre 1959 et 1964.

En 1965, les Double Six sont nommés pour le Grammy Award dans la catégorie Best Vocal Group Performance, pour leur album The Double Six of Paris Sing Ray Charles, mais sont devancés par les Beatles et l'album A Hard Day's Night[2].

Ils effectuent un concert au Town Hall de New York et d'autres en Italie, en Espagne ou encore au Canada. Le groupe disparaît en 1966[3].

On retrouvera plusieurs membres des Double Six dans le groupe vocal Swingle Singers, qui s'est notamment illustré en reprenant des œuvres de Johann Sebastian Bach dans le style jazz vocal.

Composition[modifier | modifier le code]

L'effectif est variable selon les sessions, formant en principe un sextet vocal (trois femmes/trois hommes ou deux femmes/quatre hommes).

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums originaux[modifier | modifier le code]

Rééditions (CD)[modifier | modifier le code]

  • Les Double Six meet Quincy Jones - Les Double Six
Comprend les 8 titres de 1961, les 11 titres de 1962 + le titre (inédit ?) Walkin’
  • Dizzy Gillespie & The Double Six of Paris
Même contenu que l’album original
  • The Double Six Of Paris sing Ray Charles
Même contenu que l’album original

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b p. 344, Philippe Carles, André Clergeat, Jean-Louis Comolli, Dictionnaire du jazz, Robert Laffont, , 1379 p. (ISBN 978-2-221-07822-8).
  2. « Grammy Awards de 1965 », sur metrolyrics.com (consulté le 25 mars 2013).
  3. Philippe Broussard, « Partition pour un thriller », Vanity Fair n°39, septembre 2016, pages 132-139.