Douala I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Douala I
Douala I
Vue aérienne,
Cathédrale Saint Pierre et Saint Paul
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Région du Littoral
Département Wouri
Maire
Mandat
Jean-Jacques Lengue Malapa
2020 - 2025
Démographie
Population 352 275 hab.
Densité 13 394 hab./km2
Géographie
Coordonnées 4° 02′ 57″ nord, 9° 41′ 25″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 30 m
Superficie 2 630 ha = 26,3 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Douala I
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Douala I
Géolocalisation sur la carte : région du Littoral
Voir sur la carte administrative de région du Littoral
City locator 14.svg
Douala I

Douala I (ou Douala Ier) est une commune d'arrondissement de la communauté urbaine de Douala, département du Wouri dans la région du Littoral Cameroun. La mairie a pour siège le quartier Bonanjo.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune urbaine elle s'étend sur la rive gauche de l'estuaire du fleuve Wouri au centre de la communauté urbaine de Douala. Elle est limitée à l'est par la commune de Douala II, au nord la rivière Banya la sépare de Douala V. La commune de Douala Ier regroupe les quartiers du centre-ville de Douala ainsi que ses quartiers historiques. Elle est traversée de bout en bout par l'unique voie rapide de la ville et concentre les principaux boulevards de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'urbanisation du territoire de l'actuelle commune de Douala I débute sous l'administration allemande du Kamerun de 1884 à 1916. Après 1910, la ville se développe selon le plan d'urbanisme séparant par une zone libre de constructions, les zones européennes et indigènes. Les services publics et les quartiers résidentiels européens devant s'établir dans les trois quartiers de Joss, Bali et Akwa. Trois quartiers indigènes séparés par la zone tampon étant New Deido, New Akwa et New Bell[1]. La commune d'arrondissement de Douala I est créée en 1987 comme subdivision de la Communauté urbaine de Douala[2].

Administration[modifier | modifier le code]

Elle est dirigée par un maire depuis 1987[3].

Maires de Douala I
Période Identité Parti Notes
depuis 2007 Jean-Jacques Lengue Malapa RDPC
2002 - 2007 Henri Ntone
1996 - 2002 Leolin Nja Kwa SDF
1987 - 1996 à compléter

Chefferies traditionnelles[modifier | modifier le code]

La Pagode ( palais du roi Bell) à Bonanjo

L'arrondissement de Douala 1er est le siège de trois des six chefferies traditionnelles de 1er degré du département du Wouri [4] :

  • Chefferie Akwa
  • Chefferie Bell
  • Chefferie Deïdo

Quartiers[modifier | modifier le code]

Vue aérienne de Bonanjo et du Port de Douala
Palais de justice de Douala

La commune est constituée des quartiers et villages :

  • Bali
  • Bonamikengué
  • Bessengué
  • Bonamoudourou
  • Bonabékombo
  • Bonamouti-Akwa 2
  • Bonadibong
  • Bonamouti-Deido
  • Bonadouma
  • Bonanjo
  • Bonadoumbè
  • Bonapriso
  • Bonajinjè
  • Bonatéki
  • Bonakouamouang
  • Bonaténè
  • Bonalembè
  • Bonantonè
  • Bonajang
  • Hydrocarbures
  • Bonelang
  • Joss
  • Bonalékè
  • Koumassi
  • Bonakeke Akwa
  • Ngodi
  • Grand Moulin
  • Nkongmondo
  • Nouvelle zone d'Akwa Nord
  • Nouvelle zone de New-Deido

Population[modifier | modifier le code]

Le rond-point Deido est le point de convergence des populations des quatre coins de la ville

L'accroissement annuel de la population à 1,77%, y est plus faible que celui de la Communauté urbaine. La population de Douala I représente 20% de la ville de Douala en 1987 et 12% en 2005[5].

Évolution démographique
1987 2005 2018
162 869223 215352 275
Hôpital Laquintinie de Douala

Santé[modifier | modifier le code]

Hôpital général de Douala
  • Hôpital Laquintinie, Ngodi Akwa
  • Hôpital de district de Deido
  • Polyclinique IDIMED, Bonapriso
  • Clinique de Poitiers, vallée Bessengue
  • Polyclinique Muna, Bonanjo
  • Clinique des brûlés, Deido

Éducation[modifier | modifier le code]

L'enseignement secondaire public est assuré par quatre établissements[6] :

  • le lycée bilingue de Deido
  • le lycée d'Akwa
  • le lycée Joss
  • le lycée d'enseignement technique de Koumassi,

Économie[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'arrondissement compte deux stades principaux : Le Stade de la Réunification construit en 1970 dans la cuvette de Bépanda a une capacité de 30 000 places ainsi que le stade Mbappé Leppé (Ex stade Akwa) construit dans les années 1950 et situé sur l'actuelle rue Joss en centre-ville.

Culture[modifier | modifier le code]

Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Douala

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lycée français Dominique Savio, La grande guerre du Cameroun, 2014
  2. Décret 87-1366 du 24 septembre 1987
  3. Osidimbea, Commune d'arrondissement de Douala 1er
  4. Ministère de l'administration du territoire Annuaire statistique 2015
  5. Recensement Général de la Population et de l'Habitat, 1987, 2005
  6. Carte scolaire du Cameroun, Arrondissement de Douala I, (consulté en 2020)

Bibliographie[modifier | modifier le code]