Dorothy Wilson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Wilson.
Dorothy Wilson
Dorothy Wilson Silverscreen934.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
LompocVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités

Dorothy Wilson, (14 novembre 1909 - 7 janvier 1998), est une actrice de cinéma américaine. Secrétaire puis actrice de la RKO, elle fera une carrière cinématographique de 1932 à 1937 et plus d'une vingtaine de films[1]. Elle est une des starlettes titrées WAMPAS Baby Stars de la saison 1932. Retirée du cinéma en 1937, elle poursuivra sa carrière à la RKO où elle participera au sein d'une équipe de production, à la supervision des scripts des films.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir été élevée à Minneapolis, au Minnesota, Dorothy déménage à Los Angeles après l’obtention de son diplôme universitaire. Étrangement, elle ne se sent aucune attirance pour le cinéma et a choisi cette destination à cause d'un irréprésible besoin de voyager[2]. En 1930, ayant postulé dans plusieurs agences d'emplois, elle reçoit et accepte l'offre d'emploi de RKO Pictures lui proposant une place de secrétaire qu'elle tint pendant deux ans[2],[3].

Dorothy Wilson, Harold Lloyd, and Helen Mack sur une affiche du film pour The Milky Way de 1936

Suivant constamment Gregory La Cava, le réalisateur, prenant ses notes, elle se fait remarquer par H. N. Swanson, responsable du casting qui lui offre la possibilité de faire un test pour le prochain film à venir de La Cava , The Age of Consent en 1932[2],[4]. Après de concluants essais, il lui est proposée un des deux rôles majeurs féminins aux côtés de Arline Judge, donnant la réplique à Richard Cromwell[5]. Prouvant qu'elle est aussi belle qu'elle est talentueuse, la jeune et jolie brunette aux yeux bleus crève l'écran faisant du film un succès pour lequel les critiques encenseront unanimement sa performance. La même année, elle est dotée du titre de la WAMPAS qui célèbre annuellement les treize meilleurs espoirs féminins du cinéma aux côtés des futures légendes hollywoodiennes que seront plus tard Ginger Rogers et Gloria Stuart, toutes trois de la même promotion[6]. Elle continua ensuite à jouer avec les plus grands noms de l'époque comme William Boyd, Harold Lloyd, Rosalind Russell, Richard Dix, Tom Keene, Loretta Young, Preston Foster et Will Rogers. Elle apparut dans plus de vingt films entre 1932 et 1937, jouant aussi bien des thrillers que des westerns et des dramatiques[1].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Elle épouse en 1936, Lewis R. Foster le scénariste qu'elle avait rencontré pendant le tournage du film Eight Girls in a Boat de 1934. Foster gagne en 1940, l' oscar de la meilleure histoire originale pour le film sorti en 1939, Mr. Smith Goes to Washington d’après le livre de Foster titré The Gentleman From Montana qui mettait en vedette James Stewart et Jean Arthur. Plus tard, elle passe un test pour l'obtention du rôle de Melanie Hamilton, personnage de l'épique film de Gone With the Wind mais elle n'est pas retenue et le rôle échoit à Olivia de Havilland. N'ayant été sélectionnée que deux fois pour des premiers rôles depuis son mariage, elle décida de quitter définitivement le milieu du cinéma pour se consacrer entièrement à sa famille. Elle retourna, néanmoins une fois, jouer un rôle dans le film Whistling in Brooklyn, malheureusement non crédité. Ils ont eu deux enfants. Foster décéda en 1974 et Dorothy ne se remaria jamais. Elle décède le 7 janvier 1998 à Lompoc où elle résidait.

Filmographie[1][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b et c American Film Institute AFI
  2. a b et c « Typist Surprised to Find She Is Cast In Lead Role », Associated Press,‎ (lire en ligne) Libre accès Note: Fraternity House is an alternate title of The Age of Consent
  3. Louella Parsons, « Robinson Gets Coveted Role Of Little Corporal », The Fresno Bee,‎ (lire en ligne) Libre accès
  4. a et b American Film Institute AFI
  5. American Film Institute AFI
  6. « Here They Are Together - Hollywood's Baby Stars », Associated Press,‎ (lire en ligne) Libre accès

Liens externes[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]