Dorothy Draper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dorothy Draper
Dorothy Draper 1942.jpg
Dorothy Draper en 1942.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Tuxedo Park (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
Nationalité
Formation
Brearley School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Dorothy Draper, née le 22 novembre 1889 et morte le 11 mars 1969, est une décoratrice d'intérieur américaine. Stylistiquement anti-minimaliste, elle inspira une génération de décorateurs avec son livre Decorating is Fun ! (1939) ; sous-titré en « How to be your own decorator ? » parmi lesquels le français Jean-Louis Deniot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dorothy Draper est née dans une famille aristocratique de Tuckerman Tuxedo Park. En 1912 elle épouse George Draper qui est le médecin personnel de Franklin D. Roosevelt. Elle est aussi la cousine de Sister Parish, une décoratrice de renom. Elle indique n'avoir d'autre formation que d'avoir grandi au milieu des belles choses. Elle commence à décorer sa propre résidence puis réalisant qu'elle a un certain talent elle crée sa propre société : the Architectural Clearing House , en 1925.

Elle réalise des projets de décoration spectaculaires pour le Carlyle Hotel à New York, le restaurant du Metropolitan Museum of Art , les hôtels Fairmont et Mark Hopkins à San Francisco , le restaurant du Drake à Chicago, du Mayflower à Washington DC, ainsi que du Greenbrier[1]. Elle réalisera également des intérieurs d'avion pour Conair et TWA ainsi que d'automobiles pour Packard et des emballages pour des produits cosmétques de marque .

Son style exubérant est décrit comme "American baroque", elle s'éloigne des couleurs sombres de l'époque victorienne et choisit des couleurs vives et fraiches, des imprimés audacieux aux forts contrastes et des proportions inattendues[2],[3].

En 2006, le musée de la ville de New York lui rend hommage avec une exposition qui lui est consacrée[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dorothy Draper, ed. (2004) [1941]: Entertaining is Fun! How to Be a Popular Hostess. Rizzoli. (ISBN 0-8478-2619-8). (Reprint)
  • Adam Lewis: The Great Lady Decorators: The Women Who Defined Interior Design, 1870-1955, (2010), Rizzoli, New York. (ISBN 978-0-8478-3336-8)
  • Carleton Varney: In The Pink , Shannongrove Press.
  • Owens, Mitchell, "Living Large: The Brash, Bodacious Hotels of Dorothy Draper" in The Journal of Decorative and Propaganda Arts, Issue 25, Spring 2005. Publié par the Wolfsonian - Florida International University.
  • Varney, Carleton. The Draper Touch - The High Life & High Style of Dorothy Draper, New York: Prentice-Hall, Inc., 1988.
  • Lewis, Adam. The Great Lady Decorators. 1st ed. New York, NY: Rizzoli International Publications, Inc., 2010. 88-111. Print.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Greenbrier.com [1]
  2. (en) Dorothy Draper [2]
  3. (en) Hampshire house [3]
  4. (en) Pure and applied [4]

Liens externes[modifier | modifier le code]