Dorothée-Sophie de Hesse-Darmstadt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dorothée-Sophie de Hesse-Darmstadt
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 34 ans)
ÖhringenVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Jean Frédéric II de Hohenlohe-Neuenstein-Öhringen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Louis-Frédéric-Charles de Hohenlohe-Neuenstein (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Dorothée Sophie de Hesse-Darmstadt (Gießen, Öhringen, ) était une noble de Hesse-Darmstadt et comtesse de Hohenlohe-Öhringen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle était la fille d'Ernest-Louis de Hesse-Darmstadt (1667-1739), comte d'Hesse-Darmstadt de 1678 à 1739 et de sa première épouse, Dorothée-Charlotte de Brandebourg-Ansbach.

Elle a épousé Jean-Frédéric de Hohenlohe-Öhringen, fils de Jean-Frédéric de Hohenlohe-Öhringen. Le mariage fut célébré le 13 février 1710 à Darmstadt[1] et a sanctionné l'alliance entre les dynasties de Hesse-Darmstadt et de Hohenlohe à Öhringen.

Ils ont eu sept enfants[2]:

  • Louis Guillaume Frédéric (28 juillet 1712-Öhringen, 1712);
  • Louise Charlotte Frédérique (Öhringen, 10 juillet 1713-30 octobre 1785);
  • Caroline Sophie (Öhringen, 8 janvier 1715-Kirchberg, 21 août 1770), mariée en 1749, au prince Charles Auguste de Hohenlohe-Kirchberg;
  • Wilhelmine Éléonore (Neuenstein, le 20 février 1717-Ingelfingen, 30 juillet 1794), épousa en 1743 le prince Henri Auguste de Hohenlohe-Ingelfingen;
  • Leopoldine Antonia (Neuenstein, 16 mars 1718- Öhringen, 4 octobre 1779), nonne à Herford;
  • Éléonore Christine (Neuenstein 1er mars 1720-Rüdenhausen, 17 février 1746), épousa en 1743 le comte Jean-Frédéric de Castell-Rüdenhausen;
  • Louis Frédéric Charles (Öhringen, 23 mai 1723-Öhringen, 27 juillet 1805), qui s'est marié en 1749 , à la princesse Amélie de Saxe-Hildburghausen;

En 1764, son mari a été élevé au rang de prince de Hohenlohe-Neuenstein-Öhringen, un titre qu'elle n'a jamais eu, étant morte le 7 juin 1723, des suites de son dernier accouchement. Le dernier-né était l'héritier et est devenu le prince de Hohenlohe-Neuenstein-Öhringen à la mort de son père en 1765.

Notes[modifier | modifier le code]