Dorotea Bocchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dorotea Bocchi
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Dorotea Bucca (13601436) (aussi connue sous le nom de Dorotea Bocchi) est une femme médecin, une philosophe et une universitaire italienne de la fin du XIVe et du début du XVe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

La vie de Dorotea Bucca est peu connue si ce n'est qu'elle tenait une chaire de médecine et de philosophie à l'Université de Bologne pendant quarante ans à partir de 1390[1],[2],[3],[4]. Son père avait tenu par le passé la même chaire[3].

L'attitude envers les femmes formées à la médecine semble avoir été plus libérale en Italie qu'en France ou en Angleterre, avant le XIXe siècle. Anna Morandi Manzolini était professeur d'anatomie à l'Université de Bologne en 1760[4], et d'autres femmes ont apporté leur contribution à la médecine comme Trotula de Salerne (XIe siècle), Abella, Jacobina Félicie, Rebecca de Guarna, Margarita, Mercuriade (XIVe siècle), Constance Calenda (en), Calrice di Durisio (en) (XVe siècle), Constanza, Maria Incarnata ou Thomasia de Mattio[1],[5]. Une autre une figure mythique est Alessandra Giliani, en tant que première femme italienne à pratiquer le métier de prosecteur[6],[7].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]