Dormeuil (acteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dormeuil (homonymie).
Dormeuil
Dormeuil dans Les Grisettes, Gymnase.jpg
Dormeuil dans Les Grisettes (1823)
Fonctions
Directeur de théâtre (d)
Théâtre du Vaudeville
-
Maire de Domont (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 91 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Joseph-Jean Contat-Desfontaines
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de

Joseph-Jean[1] Contat-Desfontaines dit Dormeuil est un acteur, auteur et directeur de théâtre français, né le à Paris et mort le [2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un avocat au Parlement de Paris, il est élève au collège Stanislas. Aide de camp du maréchal Masséna durant les Cent-Jours, il retourne à la vie civile à la Restauration et est engagé comme acteur et directeur de scène au tout-nouveau Gymnase-Dramatique.

Le 22 janvier 1831, il s'associe avec Charles-Alexandre Poirson, directeur du Gymnase, pour exploiter la salle Montansier[4], qu'il fait entièrement reconstruire par Louis Regnier de Guerchy. Le théâtre du Palais-Royal est inauguré le 6 juin 1831. Il y créera la majorité des œuvres d'Eugène Labiche.

Son fils, Léon, lui succède en 1858. Il dirige également le théâtre du Vaudeville de 1860 à 1863 avec Henri Duponchel et Benou (qui avait pris la relève de Poirson au Palais-Royal en 1845).

Membre de la Société des auteurs dramatiques à partir de 1863, il écrit plusieurs pièces en collaboration avec Emmanuel Théaulon, Clairville, Lambert-Thiboust, Alfred Delacour ou Michel Delaporte.

Il a été maire de Domont de 1848 à 1858.

Sa femme s'est produite au Gymnase et au Vaudeville sous les noms de Mlle Esther et Mme Dormeuil.

Rôles[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Réflexions sur la liberté des théâtres, soumises à MM. les membres de la commission dramatique, R. Riga, Paris, 1830 disponible sur Gallica
  • L'Omelette du Niagara, revue de l'année 1859 en trois actes et une infinité de tableaux par MM. Dormeuil père, Lambert-Thiboust et Delacour, Michel Lévy frères, Paris, 1860 (créée au théâtre du Palais-Royal le 24 décembre 1859)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Certaines sources, dont Hugot, indiquent le prénom Charles.
  2. Annuaire de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques 1886 disponible sur Gallica.
  3. « Nécrologie », Le Figaro, 26 mars 1882, sur Gallica.
  4. Gazette des théâtres (10 février 1831) disponible sur Gallica.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Ernest Glaeser (dir.), Biographie nationale des contemporains, Glaeser et Cie, Paris, 1878 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Eugène Hugot, Histoire littéraire : Critique et anecdotique du théâtre du Palais-Royal, 1784-1884, Paris, P. Ollendorff, , 2e éd. (disponible sur Gallica).
  • Henry Buguet, Foyers et Coulisses : Palais-Royal, Paris, Tresse, (disponible sur Gallica).

Liens externes[modifier | modifier le code]