Doris Lussier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant québécois
Cet article est une ébauche concernant une personnalité québécoise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lussier.
Doris Lussier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
Nationalité
Activités

Doris Lussier (dit le Père Gédéon), (- à l'âge de 75 ans) est un écrivain et un humoriste originaire de Fontainebleau (fusionné avec Weedon en 1997), en Estrie, au Québec.

Il est né sur une ferme. Son père meurt quand il a quatre ans. Il en a six au remariage de sa mère et la famille se retrouve à Lambton, en Beauce. Après l'école de rang, il fera son cours classique comme pensionnaire au Séminaire de Québec. Il choisit ensuite la voie des sciences sociales à l'École des sciences sociales de l'Université Laval. L'École est sous la gouverne de son célèbre fondateur, le père dominicain Georges-Henri Lévesque, qui sera son mentor. Après ses études, Lussier devient professeur de sciences politiques. Il sera aussi le secrétaire personnel du doyen pendant 12 ans.

Il crée, un peu pour rire, son personnage de vieux paysan prénommé Gédéon en 1953. L'auteur Roger Lemelin, un ami, décide d'intégrer ce personnage à sa fameuse série télévisée La famille Plouffe. Le baptême en ondes du père Gédéon aura lieu le 2 décembre 1954.

Outre son côté artistique, Doris Lussier s'est fait connaître par son implication dans le mouvement souverainiste du Parti québécois dans les années 1970 et 1980, auprès de René Lévesque. C'est d'ailleurs lui qui le présente à la foule lors de la première prise de pouvoir du Parti québécois en 1976.

En 1940, il avait pris parti en faveur du maréchal Pétain et du régime de Vichy, contre l'avis du cardinal Villeneuve.[réf. nécessaire]

Télévision[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le père Gédéon, son histoire et ses histoires, Les Quinze éditeur, 1980.
  • Viens faire l'humour, Éditions Québecor, 1982.
  • Vérités et sourires de la politique, Éditions Alain Stanké, 1988.
  • Philosofolies, Éditions Alain Stanké, 1990.
  • À propos d'indépendance..., Éditions Alain Stanké, 1992.
  • Le père Gédéon par le père Gédéon et son secrétaire privé (de tout!), Éditions Alain Stanké, 1992.

Liens externes[modifier | modifier le code]