Doris Kareva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Doris Kareva
Kareva Doris.IMG 3153.JPG
Biographie
Naissance
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Hillar Kareva (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine
Distinction
Kareva au festival Dovlatov à Tallin.

Doris Kareva (née le ) est une poétesse et traductrice estonienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Tallin, elle est la fille d'un célèbre compositeur, Hillar Kareva[1]. Elle a étudié l'anglais à l'université de Tartu et a commencé à écrire de la poésie dans les années 1960[2],[3].

Elle a notamment traduit en estonien William Shakespeare, Anna Akhmatova, Emily Dickinson, Joseph Brodsky, Kahlil Gibran, Kabir, W. H. Auden, et Samuel Beckett[1].

Elle est également cheffe de la commission nationale estonienne à l'UNESCO[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Päevapildid (1978)
  • Ööpildid (1980)
  • Puudutus (1981)
  • Salateadvus (1983)
  • Vari ja viiv (1986)
  • Armuaeg (valikkogu, 1991)
  • Kuuhobune (1992)
  • Maailma asemel (1992)
  • Hingring (1997)
  • Mandragora (2002)
  • Aja kuju (2005)
  • Tähendused (2007)
  • Lõige (2007)
  • Deka (2008)
  • Sa pole üksi (2011)
  • Perekonnaalbum(2015)

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Adam Garrie, « Estonia’s global poet: Doris Kareva », Estonian world, (consulté le 5 octobre 2016)
  2. a et b (en-US) « Doris Kareva », European Writers Conference (consulté le 4 octobre 2016)
  3. (en) « Doris Kareva », Estonian Literature Centre (consulté le 4 octobre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]