Dorian Astor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Astor.
Dorian Astor
Dorian Astor.jpg
Dorian Astor
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités

Dorian Astor est un philosophe et germaniste français né à Béziers en 1973.

Il est notamment spécialiste de Nietzsche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une hypokhâgne et deux khâgnes au Lycée Louis-le-Grand, il intègre l'École normale supérieure (Paris) en 1994, obtient l'agrégation d'allemand en 1997 et rejoint le Conservatoire d'Amsterdam où il poursuit un cursus de chant (contre-ténor) dans la classe de Udo Reinemann. Avec l’ensemble Galuppi et la soprano Chantal Santon, il donne des concerts de musique baroque italienne; avec l’ensemble Phoenix Rising, il se produit en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas et en Suède dans les répertoires baroques français et anglais ; avec le groupe néerlandais Apollo Ensemble, il tient en 2002, le rôle-titre de l’Actéon de Charpentier en tournée aux Pays-Bas; avec l’ensemble BarockOpera Amsterdam, il est contre-ténor solo du King Arthur de Purcell en tournée en France et aux Pays-Bas (2003). A cette période, il se produit dans divers festivals en France, aux Pays-Bas, en Belgique, en Grande-Bretagne et en Suède. En 2005, il décide de mettre un terme définitif à son activité de chanteur.

Entre 2003 et 2014, il travaille comme dramaturge, rédacteur et conférencier (Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon, Scène Nationale d'Orléans, Opéra National de Paris et Péniche Opéra). Depuis 2013, Il est codirecteur artistique (avec Markus Hadulla et Charles Fabius) des Heures Romantiques entre Loir et Loire, une académie internationale créée en 1997 par Udo Reinemann et consacrée au Lied et à la Mélodie. En 2014, il écrit le livret de Chantier Woyzeck, un opéra d’Aurélien Dumont, d’après Büchner (création mondiale au Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine en mai 2014).

Auteur d'éditions pédagogiques aux éditions Gallimard (dans les collections dirigées par Véronique Jacob), il publie également ses premières traductions de l'allemand. De 2008 à 2010, il est assistant d'édition chez Gallimard pour la collection "Du Monde Entier" dirigée par Jean Mattern. Il publie parallèlement les biographies de Lou Andreas-Salomé (Gallimard, coll. « Folio biographies », 2008) et de Friedrich Nietzsche (Gallimard, coll. « Folio biographies », 2011).

Il rejoint Berlin en 2010 et publie l'essai Nietzsche. La détresse du présent (Gallimard, « Folio essais », 2014). De 2015 à 2018, il bénéficie d'un contrat doctoral à l'Ecole Polytechnique afin d'effectuer une thèse de philosophie consacrée à la notion de perspectivisme, sous la direction de Michaël Foessel. Il axe principalement sa recherche sur les homologies structurelles que l'on peut établir entre les perspectivismes de Leibniz, Nietzsche, Whitehead et Deleuze, et s'interroge sur les enjeux contemporains possibles d'une cosmopolitique perspectiviste.

En 2016, il publie l'essai Deviens ce que tu es. Pour une vie philosophique (éditions Autrement), sur la formule de Pindare reprise par Nietzsche. En 2017, il dirige l'édition du Dictionnaire Nietzsche (Robert Laffont, coll. « Bouquins »), devient membre du groupe HyperNietzsche et chercheur associé à l’ITEM (équipe "Nietzsche et son temps"), une unité de recherche du Centre National de la Recherche Scientifique et de l’Ecole normale superieure. Il poursuit, avec Marc de Launay, l'édition des Œuvres de Nietzsche dans la Bibliothèque de la Pléiade.

En 2018, il s'établit à Strasbourg où, tout en poursuivant ses activités, il est chargé de TD à l'université Marc Bloch.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Deviens ce que tu es. Pour une vie philosophique, éd. Autrement, 2016
  • Nietzsche. La détresse du présent, Gallimard, « Folio essais », 2014[1]
  • Comprendre Wagner, avec H. Grampp, éd. Max Milo, 2013
  • Friedrich Nietzsche, Gallimard, coll. « Folio biographies », 2011
  • Opéra-ci, opéra-là, avec P. Taïeb et G. Courchelle, Gallimard, 2009
  • Lou Andreas-Salomé, Gallimard, coll. « Folio biographies », 2008


Édition et direction d’ouvrages

  • Friedrich Nietzsche, Œuvres, tome II (Humain, trop humain; Aurore; Le Gai Savoir), avec Marc de Launay (dir.), Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", mars 2019
  • Dictionnaire Nietzsche¸ Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2017[2]
  • Pourquoi nous sommes nietzschéens, avec A. Jugnon, Les Impressions nouvelles, 2016
  • Richard Wagner, Ma Vie, Perrin, 2012
  • Friedrich Nietzsche, Ecce Homo, Gallimard, coll. « Folio bilingue », 2012


Principales traductions

  • Sigmund Freud, L'homme Moïse et la religion monothéiste, GF Flammarion, à paraître
  • Sigmund Freud & Eugen Bleuler, Lettres. 1904-1937, Gallimard, coll. « Connaissance de l’inconscient », 2016
  • Sigmund Freud, Totem et tabou, GF Flammarion, 2013
  • Sigmund Freud, L’Avenir d’une illusion, nouvelle traduction, GF Flammarion, 2011
  • Sigmund Freud, Le Malaise dans la culture, nouvelle traduction, GF Flammarion, 2010
  • Werner Hoffmann, L'Art fantastique, Actes Sud, 2010
  • Gerrit Engel, Berlin, Actes Sud, 2009


Editions pédagogiques

(aux éditions Gallimard, coll. "Folioplus classiques", "Folioplus Philosophie" et "Bibliothèque Gallimard")

  • Goethe, Faust, 2002
  • Kafka, Lettre au père, 2010
  • Nietzsche, Vérité et mensonge au sens extra-moral, 2009
  • Nietzsche, La généalogie de la morale, 2e dissertation, 2006
  • Rilke, Lettres à un jeune poète, 2006
  • Van Gogh, Lettres à Théo, 2005
  • Madame de la Fayette, La Princesse de Clèves, 2005
  • Corneille, Le Cid, 2004
  • Kafka, Le procès, 2004
  • Kafka, La métamorphose, 2004
  • E.T.A Hoffmann, Le Marchand de sable, 2003


Livrets d'opéra

  • Orphée, livret de l'opéra pour enfants de Jean-François Verdier, création au Théâtre du Capitole de Toulouse en juin 2019
  • Chantier Woyzeck, livret de l’opéra d’Aurélien Dumont, d’après Büchner, création au Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine en mai 2014


Ouvrages parus en traduction

  • La zozobra del presente, trad. en espagnol par J. Bayod, Barcelona, Acantilado, 2018
  • Lou Andreas-Salomé, trad. en portugais par J. da Rosa Simões, Porto Alegre, L&PM Pocket, 2015
  • Nietzsche, trad. en portugais par G de Azambuja Feix, Porto Alegre, L&PM Pocket, 2013


Principaux articles

  • « Perspectivisme postcritique. Vers une cosmopolitique de l’amour ? », in : Postcritique, dir. L. De Sutter, PUF, à paraître
  • « Relativisme ou relationnisme ? Le concept de réalité chez Nietzsche et Whitehead », in : Nietzsche et le relativisme, dir. O. Tinland et P. Stellino, Bruxelles, éditions Ousia, 2019
  • « The New Patrons or Society’s Auto-affection », in : Reclaiming Art. Reshaping Democracy, dir. E. Zhong Mengual et X. Douroux, Les Presses du réel, 2017, p. 353-368
  • « Le penseur inactuel face à l’actualité » (p. 6-9) ; « L’illusoire passion de connaître » (p. 32-35) ; « Homo democraticus, espèce menacée ? » (p. 86-89) in : Nietzsche. Le lanceur d'alerte, Hors-série L'Obs, septembre-octobre 2016
  • « Un monde sans colère ? », in : Colères, revue Esprit n° 423, mars-avril 2016, p. 178-200
  • « Des monstres de courage et de curiosité », in : Pourquoi nous sommes nietzschéens, dir. D. Astor et A. Jugnon, Les Impressions nouvelles, 2016, p. 271-283
  • « Que reste-t-il de l’antisystème ? », in : Nietzsche. L'antisystème, Hors-série Philosophie Magazine, été 2015, p. 139-142
  • « Rien de nouveau ne doit advenir », in : Redrum. À la lettre contre le fascisme, dir. A. Jugnon, Les Impressions nouvelles, 2015, p. 73-78
  • « Rossini, musicien de l’avenir. Nietzsche et Peter Gast à la découverte de la grande santé rossinienne, in : Nietzsche. Les textes sur Wagner, dir. C. Denat et P. Wotling, Éditions et presses universitaires de Reims / Épure, 2015, p. 165-195 (Une version en portugais a paru sous le titre : « Rossini, músico do futuro. Nietzsche e Peter Gast na descoberta da grande saúde rossiniana », in Cadernos Nietzsche, vol. 38, n°1, 2017, p. 148-183)
  • « Le perspectivisme, “génie de la justice”. Grandes politiques de Nietzsche et de Platon », in : Prospettive. Omaggio a Giuliano Campioni, a cura di P. D'Iorio, M.C. Fornari, L. Lupo, C. Piazzesi, Edizioni ETS, 2015, p. 141-146
  • « Nietzsche, le saint Janvier de Naples », in : Le Trésor de Naples, Gallimard / Musée Maillol, 2014
  • « Le castrat, l’ascèse et la puissance », in : Opéra, Pylône n°9, 2013, p. 86-89
  • « “L’idée d’une âme-sœur” : la “biographie intérieure” de Nietzsche par Lou Andreas-Salomé », in : Lou Andreas-Salomé, muse et apôtre, dir. P. Hummel, Philologicum, 2011, p. 231-250
  • « “La partie musicale du paysage”. Musique et peinture dans le romantisme allemand », in : L’Art du paysage, revue TDC n° 1012, 2011
  • « Humain, trop humain » (p. 7-16) ; « « La philosophie à coups de marteau. Textes choisis » (p. 23-57) ; « Lexique » (p. 113-119), in : Friedrich Nietzsche. L’Éternel retour, Hors-série Le Monde, juin 2011
  • « Dossier Lou Andreas-Salomé », Philosophie magazine n° 31, été 2009
  • « Le romantisme allemand et la musique », in : Le Romantisme, revue TDC n° 970, février 2009



Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]