Dorceau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Orne
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Orne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Dorceau
Le manoir des Touches.
Le manoir des Touches.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Bretoncelles
Intercommunalité Perche rémalardais
Code postal 61110
Code commune 61147
Démographie
Population 386 hab. (2013)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 22″ nord, 0° 48′ 03″ est
Altitude Min. 115 m – Max. 230 m
Superficie 14,68 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Rémalard-en-Perche
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
Dorceau

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
Dorceau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Dorceau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Dorceau

Dorceau est ancienne une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 386 habitants[Note 1]. Le , elle a fusionné au sein de Rémalard-en-Perche, regroupement de trois communes voisines : Bellou-sur-Huisne, Rémalard et Dorceau.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Dorceau intègre avec deux autres communes la commune de Rémalard-en-Perche[1] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Bellou-sur-Huisne, Dorceau et Rémalard fusionnent sans création de communes déléguées[2] et le bourg de Rémalard est le chef-lieu de la commune nouvelle. La totalité des actes administratifs et le patrimoine sont dorénavant gérés par la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1908 1958 Joseph Aveline Rad. ind. Député
         
juin 1995 mars 2014 Jacques Lécuyer SE Technicien territorial
mars 2014[3] décembre 2015 Sébastien Garnier SE Architecte
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal étaitt composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[4]. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Rémalard-en-Perche le jusqu'en 2020.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 386 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Dorceau[5]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
855 966 910 844 891 913 867 887 911
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
882 847 836 803 745 747 738 691 646
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
583 531 553 531 506 444 401 405 362
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 - -
336 321 313 345 383 413 386 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cette section devrait être déplacée dans l'article Église Saint-Étienne de Dorceau.

Pour plus d’informations, se reporter en page de discussion. Ce bandeau a été placé le 29 juillet 2016.

Traversée de Dorceau via la D10.

L'église Saint-Étienne, des XIIe, XVe et XVIe siècles, en partie romane, possède trois nefs. Le portail, sous une arcade à modillons, sur avant corps, est à larmier et triple voussure. Les nefs latérales sont d'époque Renaissance (XVe et XVIe siècles) et s'ouvrent sur la grande nef par des arcades en tiers-point. Des peintures murales ont été mises au jour en 1986. L'édifice abrite un bel autel galbé en pierre blanche, d'époque Louis XV, un tabernacle en bois à cinq pans, un retable à trois niches avec statues en plâtre des saints Laurent et Étienne (XVIIIe siècle), des autels latéraux en pierre (1677), avec fronton à pilastres et anges adorateurs, une vierge en pierre dans la nef de gauche, un grand christ à trois clous. Au-dessus de la porte d'entrée se trouve un tableau de la donation du Rosaire. Sont également présents un tableau et un chemin de croix du XIXe siècle, des stalles et une chaire avec restes de dorure XVIIIe siècle. L'église présente en façade deux cadrans solaires et diverses pierres sculptées et est entourée d'un intéressant ancien cimetière.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Recueil des actes administratifs du 24 septembre 2015 », sur le site de la préfecture de l'Orne (consulté le 29 juillet 2016).
  2. Bellou-sur-Huisne Patrimoine Actus
  3. « Sébastien Garnier est le nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 15 août 2015)
  4. « Dorceau (61110) - Municipales 2014 », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 juillet 2016)
  5. Date du prochain recensement à Dorceau, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :