Dora Ratjen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dora Ratjen
Image illustrative de l’article Dora Ratjen
Dora Ratjen en juillet 1937. Il présente un morphotype général de type androgyne, et l'acné est importante.
Informations
Disciplines Athlétisme
Nationalité Allemand
Naissance 20 novembre 1918
Lieu Erichshof (Basse-Saxe)
Décès 22 avril 2008
Palmarès
Championnats d'Europe d'athlétisme 1 - -

Dora Ratjen, en réalité Heinrich Ratjen, (né le à Erichshof (Basse-Saxe) et mort le ) est un athlète allemand de l'entre-deux-guerres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Saut victorieux de « Dora Ratjen » aux championnats d'Allemagne d'athlétisme 1937 à la hauteur d'1,63 m.

Le sexe féminin lui avait été attribué depuis son enfance. « Dora » participa aux Jeux olympiques d'été de 1936 à Berlin où il ne remporta pas de médaille (il se classa 4e). Il remporta une médaille d'or lors des 2e Championnats d'Europe d'athlétisme 1938, dans la discipline saut en hauteur, toujours dans la catégorie féminine (les épreuves féminines se sont déroulées les 17 et 18 septembre à Vienne, Autriche, alors que les masculines ont eu lieu du 3 au 5 à Paris, France), et établit à cette occasion un nouveau record du monde à 1,70 mètre. Le Reich allemand remporta d'ailleurs en tout 32 médailles dont 12 en or lors de ce 2e championnat d'Europe.

En septembre 1938, sa pilosité faciale trahit Ratjen et il est soumis à une expertise médicale : un cas d'hermaphrodisme (hypospadias de haut degré sur micro-pénis, associé à une cryptorchidie) est diagnostiqué. On lui retire ses titres et il est exclu de la fédération allemande d'athlétisme. La question demeure sans réponse : les autorités du sport allemand savaient-elles que Dora était en fait un homme ? Il semble que les nazis aient fermé les yeux sur une ambigüité sexuelle pourtant évidente (voir la photo de « Dora » prise en 1937) pour créer une concurrente à la favorite allemande du saut en hauteur dans les années 1930 : Gretel Bergmann, une juive allemande. Par ailleurs, selon une collègue de « Dora » interrogée plus tard, « elle ne se montrait jamais nue dans les vestiaires. ».

Après la Seconde Guerre mondiale, l'ex-sportif expliqua « qu'il avait vécu trois ans comme une femme, camouflant ses parties génitales pour ne pas être démasqué ». Il accusa aussi le Bund Deutscher Mädel (Association des Jeunes Filles Allemandes), section féminine des jeunesses hitlériennes, de l'avoir forcé à cette imposture, « pour l'honneur et la gloire du Reich » : les athlètes américains, dont une grande proportion de noirs, avaient surpassé leurs homologues allemands lors des Jeux olympiques de Los Angeles en 1932, et les quatre médailles d'or remportées par le noir américain Jesse Owens aux Jeux olympiques d'été de 1936 à Berlin étaient restées dans les mémoires. Cependant, ces allégations sont sujettes à caution, car c'est en Allemagne et par les autorités allemandes que l'imposture a été démasquée.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Dans le film Berlin 36, sorti en 2009, l'histoire de Dora Ratjen et Gretel Bergmann est illustrée. Dora apparaît sous le nom de Marie Kettler jouée par l'acteur Sebastian Urzendowsky. Ce film, illustrant l'autorité nazie face à l’athlète juive Gretel, montre comment le régime allemand s'est servi de Dora en tant que concurrente de Gretel pour éviter qu'une juive gagne la médaille de la meilleure athlète en saut en hauteur lors des JO de 1936 sous la nationalité allemande.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :