Doqouz Khatoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Doqouz Khatoun
HulaguWithHisChristianWifeDoquzKhatun.jpg

Houlagou Khan et sa femme Doqouz Khatoun, miniature du XIVe siècle tirée de l'Histoire du Monde, de Rachid Ad-Din

Biographie
Décès
Conjoint

Doqouz Khatoun (« princesse 9 » (chiffre faste), cf. mongol khatan (mongol : хатан) : princesse et turc dokuz : 9), également orthographiée Dokuz khatan ou Doquz khatun était une chrétienne nestorienne, épouse principale de Hülegü ou Houlagou Khan, roi de Perse et d'Irak après sa prise de Bagdad.

Biographie[modifier | modifier le code]

Doqouz Khatoun est la petite fille de Toghril (également appelé Wang Khan), dirigeant de la tribu chrétienne nestorienne des Kéraït (ou Kereyit)[1]. Elle est la cousine de Sorqoqtani-Beki (épouse de Tolui, décédée en 1252). Elle fût une des concubines de Tolui, puis à sa mort, selon la tradition mongole du lévirat, épousa le fils de ce dernier, Houlagou[2].

Elle n'eut aucun enfant, mais aida à la succession d'Abaqa, un fils d'Houlagou, et aida à son mariage avec Maria, fille de l'empereur byzantin, Michel VIII Paléologue[1].

Lors de la prise de Bagdad par Hülegü en 1258, elle intervint pour épargner la vie des citoyens instruits et de ses coreligionnaires chrétiens[3].

Bar Hebraeus (1264 - 1286), polymathe syriaque et maphrien de l'église syrienne jacobite, décrit le décès de Daqouz Khatoun, « Et durant l'année 1576 des grecs (1265), lors des jours qui introduisent les fastes (de ninveh), Hülegü, roi des rois parti de ce monde. La sagesse de cet homme, et sa grandeur d'âme, et ces merveilleuses actions sont incomparables. Et durant les jours de l'été, Doquz Khatun, la reine croyante, partie, et une grande tristesse vint à tous les chrétiens au travers le monde en raison de son départ. »[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (Grotwski et Skrzyniarz 2010, p. 180)
  2. (May 2017, p. 146)
  3. (Runciman 1987,, p. 303)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Steven Runciman, A History of the Crusades, Cambridge University Press., (ISBN 978-0-521-34770-9, présentation en ligne)
  • (en) Timothy May, The Mongol Empire : A Historical Encyclopedia [2 volumes], vol. 1 : A Historical, Denver éditeur=Timothy May, coll. « Empires of the World », (lire en ligne)
  • (en) Piotr Ł Grotowski et Sławomir Skrzyniarz, Towards Rewriting? : new approaches to Byzantine Archaeology and Art : proceedings of the Symposium on Byzantine Art and Archeology : Cracow, Septembre 8-10, 2008, Warsaw, The Polish Society of Orient Art, (ISBN 9788392839927, OCLC 934757834, lire en ligne), p. 180

Liens externes[modifier | modifier le code]