Donald McCormick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Donald McCormick
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
Nationalité
Activité

George Donald King McCormick (11 décembre 1911 - 2 janvier 1998) est un historien et journaliste britannique. Il a aussi publié sous les pseudonymes de Richard Deacon et Lichade Diken (pour des ouvrages traduits en chinois). Il est controversé à cause de la nature des sujets qu'il étudie et des sources qu'il utilise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Donald McCormick naît en 1911[1].

En tant qu'historien, McCormick a rédigé sur des sujets dont les informations annoncées comme authentiques sont peu susceptibles d'être contre-vérifiées. Il a rédigé sur le Hellfire Club, Jack l'Éventreur et les Cambridge Apostles. On lui doit une histoire des services secrets russes, chinois, japonais, britannique et israélien. Il a également produit une biographie des espions Maurice Oldfield (en) et Ian Fleming (avec lequel il aurait travaillé).

McCormick s'est régulièrement fié à un réseau informels de contacts, ce qui explique pourquoi ses déclarations controversées ne sont pas jugées fiables. En 1979, il a affirmé que le physicien Rudolf Peierls a subi une enquête à la suite de soupçons d'espionnage pour le compte de l'Union soviétique. Peierls a entamé une poursuite, que McCormick a réglé à l'amiable. McCormick a aussi affirmé que l'économiste Arthur Pigou a agi pour le compte de l'URSS, tout comme être en possession du journal intime de Pigou, qui n'a cependant jamais été retrouvé depuis le décès de McCormick.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Temple of Love, New York, Citadel Press, 1965.
  • The Red Barn Mystery: some new evidence on an old murder, Londres, John Long, 1967.
  • John Dee: Scientist, Geographer, Astrologer and Secret Agent to Elizabeth I, Londres, Muller, 1968.
  • A History of the British Secret Service, Londres, Muller, 1969. (New York, Taplinger, 1970 ; réimprimé en format poche à Londres chez Grafton, 1991)
  • A History of the Russian Secret Service, New York, Taplinger, 1972. (Londres, Muller, 1972).
  • The Chinese Secret Service, New York, Taplinger, 1974. (revu et mis à jour dans une édition parue à Londres chez Grafton Books, 1989)
  • The Hell-Fire Club : the story of the amorous Knights of Wycombe, Londres, Sphere,1975.
  • Matthew Hopkins: Witchfinder General, Londres, F. Mueller, 1976.
  • The Israeli Secret Service, Londres, Hamish Hamilton, 1977.
  • The Silent War: A History of Western Naval Intelligence, Newton Abbot (UK), David & Charles, 1978. New York: Hippocrene Books, 1978.
  • The British Connection: Russia's Manipulation of British Individuals and Institutions, Londres, Hamish Hamilton. 1979. Later withdrawn.
  • Escape!, Londres, BBC, 1980.
  • Love In Code, or, How to Keep Your Secrets, Londres, Eyre Methuen, 1980.
  • Kempai Tai: A History of the Japanese Secret Service, Londres, Muller, 1982. (réédition à New York chez Beaufort Books, 1983 ; revu et mis à jour à Tokyo chez Charles Tuttle Books, 1990. Parue en France sous Les extraordinaires réussites des services secrets japonais, Paris, Jacques Grancher)
  • With My Little Eye: The Memoirs of a Spy-Hunter, Londres, Frederick Muller, 1982.
  • "C": A Biography of Sir Maurice Oldfield, Londres, MacDonald, 1985.
  • The Cambridge Apostles: A History of Cambridge University's Elite Intellectual Secret Society, New York, Farrar, Straus, 1986.
  • Spyclopedia: The Comprehensive Handbook of Espionage, New York, Morrow, 1987.
  • The Truth Twisters, Londres, Macdonald, 1987.
  • The Greatest Treason: The Bizarre Story of Hollis, Liddell and Mountbatten, Londres, Century, 1990.
  • Super Spy: The Man Who Infiltrated the Kremlin and the Gestapo, Royaume-Uni, Futura, 1990.
  • The French Secret Service, Londres, Grafton, 1990.
  • The Life of Ian Fleming, Dufour Editions, 1994.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Donald McCormick » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) « Deacon, Richard, 1911-.... », VIAF, (consulté le 28 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]