Don Mattingly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Don Mattingly Baseball pictogram.svg
Don Mattingly (2011).jpg
Dodgers de Los Angeles - No  8
Premier but, instructeur, manager
Frappeur gaucher  Lanceur gaucher
Premier match
8 septembre 1982
Dernier match
1er octobre 1995
Statistiques de joueur (1982-1995)
Moyenne au bâton ,307
Coups sûrs 2153
Circuits 222
Points produits 1099
Premier match (manager)
31 mars 2011
Statistiques de manager (2011-2013)
Victoires-Défaites 260-225
 % Victoires ,536
Équipes

Joueur

Manager

Donald Arthur Mattingly (né le 20 avril 1961 à Evansville, Indiana, États-Unis) est un ancien joueur de premier but des Ligues majeures de baseball. Il a passé toute sa carrière chez les Yankees de New York, de 1982 à 1995. Il est depuis 2011 le manager des Dodgers de Los Angeles.

Jamais intronisé au Temple de la renommée du baseball malgré d'impressionnantes statistiques, Mattingly fut un des joueurs les plus populaires de la franchise et est considéré comme l'un des meilleurs athlètes de l'histoire des Yankees.

De 2008 à 2010, il est entraîneur des frappeurs des Dodgers de Los Angeles. Il est nommé manager des Dodgers en remplacement de Joe Torre et prend les commandes de l'équipe au printemps 2011[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Mattingly avec les Yankees pendant sa carrière de joueur.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Carrière d'instructeur et de manager[modifier | modifier le code]

Yankees de New York[modifier | modifier le code]

Mattingly a été l'entraîneur des frappeurs des Yankees de 2004 à 2006 et a servi d'adjoint au manager des Yankees, Joe Torre, en 2007.

Dodgers de Los Angeles[modifier | modifier le code]

À la mi-saison 2008, il est embauché comme entraîneur des frappeurs des Dodgers de Los Angeles[2].

Le 17 septembre 2010, le manager des Dodgers, Joe Torre, annonce qu'il se retirera au terme de la saison. L'équipe exprime son intention de promouvoir Mattingly à ce poste pour la saison 2011[1].

En 2011, les Dodgers, dirigés pour la première année par Mattingly, connaissent une première moitié de saison difficile mais se ressaisissent après la pause du match des étoiles et remportent 41 parties sur 69 après le 12 juillet[3]. Ils terminent en troisième place de la division Ouest de la Ligue nationale avec 82 victoires et 79 défaites.

Après un bon début de saison, les Dodgers concèdent le titre de la division Ouest de la Ligue nationale aux Giants de San Francisco en 2012 et ratent les séries éliminatoires malgré 86 victoires contre 76 défaites.

En 2013, les Dodgers de Mattingly alignent une 3e saison gagnante consécutive et cette fois, avec 92 gains contre 70 défaites en saison régulière, se qualifient pour les éliminatoires en terminant premiers de la division Ouest. La saison est cependant ponctuée de hauts et de bas. Les Dodgers traversent en effet difficilement les premières semaines du calendrier régulier. Ils présentent une fiche perdante du 1er mai au 9 juillet[4] et il apparaît presque certain que Mattingly sera congédié par son employeur[5],[6]. Mais les Dodgers renversent la vapeur avec la meilleure séquence de 50 parties réalisée par n'importe quel club depuis 7 décennies[7], gagnant 42 rencontres au cours d'une période qui culmine par 10 victoires de suite le 17 août[8]. Los Angeles élimine Atlanta en première ronde éliminatoire pour atteindre la Série de championnat de la Ligue nationale.

Malgré le succès de la saison 2013, les spéculations se poursuivent durant les éliminatoires quant à l'avenir de Mattingly, dont le contrat, qui arrive à échéance, n'a jamais été renouvelé par les nouveaux propriétaires des Dodgers[9].

Temple de la renommée[modifier | modifier le code]

Mattingly est admissible depuis 2001 à l'élection au Temple de la renommée du baseball mais est depuis incapable, malgré sa belle carrière, de récolter un nombre d'appuis importants. Dans le bulletin de vote présenté annuellement aux membres de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique, un joueur doit voir son nom apparaître sur au minimum 75 % des bulletins pour être élu, et un joueur a 15 années pour atteindre ce nombre. En 2012, seulement 17,8 % des membres le choississent, toujours très loin des 75 % nécessaires[10].

Télévision[modifier | modifier le code]

Don Mattingly est un des neuf joueurs des Ligues majeures de baseball à jouer dans l'épisode des Simpsons intitulé Homer at the Bat, originalement diffusé le 20 février 1992[11]. Dans l'émission, il est renvoyé de l'équipe de softball de M. Burns pour avoir refuser de raser des favoris (qu'il ne porte pas), une référence à une politique en vigueur chez les Yankees de New York depuis les années 1970 qui interdit aux joueurs de porter la barbe ou les cheveux longs[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Mattingly to replace Torre as Dodgers' skipper, Ken Gurnick / MLB.com, 17 septembre 2010.
  2. (en) Don Mattingly, site officiel des Dodgers de Los Angeles. Consulté le 27 février 2009.
  3. (en) 2011 Los Angeles Dodgers Schedule, Box Scores and Splits, baseball-reference.com.
  4. (en) 2013 Los Angeles Dodgers, baseball-reference.com.
  5. (en) Ax to fall soon for LA's Mattingly, Ken Rosenthal, Fox Sports, 19 mai 2013.
  6. (en) Don Mattingly's seat goes from hot to comfortable, Mark Saxon, ESPN Los Angeles, 11 juillet 2013.
  7. (en) Dodgers hope historic run turns into sweep of Phils, Tyler Emerick / MLB.com, 18 août 2013.
  8. (en) Dodgers win 10th game in a row, now have won 42 of last 50 games, Bill Baer, NBC Sports, 17 août 2013.
  9. (en) Dodgers plan to bring Don Mattingly's back as manager for next year, Jon Heyman, CBS Sports, 15 octobre 2013.
  10. (en) Red-letter day: Larkin elected to Hall of Fame, Barry M. Bloom / MLB.com, 9 janvier 2012.
  11. (en) Homer at the Bat sur IMDB.
  12. (en) No Beards—And That's Final, Daniel Barbarisi, Wall Street Journal, 23 février 2013.

Lien externe[modifier | modifier le code]