Don Manuel Osorio Manrique de Zúñiga, enfant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Don Manuel Osorio de Zuniga)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Don Manuel Osorio Manrique de Zúñiga, enfant
Manuel Osorio Manrique de Zuñiga (1784–1792) MET DP287624.jpg
Artiste
Date
Vers 1787
Technique
Huile sur toile
Dimensions (H × L)
110 × 80 cm
Localisation
Propriétaire
Numéro d’inventaire
49.7.41Voir et modifier les données sur Wikidata

Don Manuel Osorio Manrique de Zuniga, enfant est un tableau de Francisco de Goya conservée dans le Metropolitan Museum of Art à New York (États-Unis). Il s'agit d'un portrait à l'huile qui mesure 110 cm de haut par 80 cm de large.

C'est le portrait du plus jeune fils d'Isabel Vicente Osorio de Moscoso, comte d'Altamira et directeur de la Banque Saint-Charles de Madrid, institution précédant l'actuelle Banque d'Espagne. Il embaucha Goya, alors portraitiste à la cour de Charles III, pour faire des portraits de toute la famille. Le plus connu est celui de son fils.


Analyse[modifier | modifier le code]

Goya le dépeint comme une marionnette plutôt que comme un enfant. Il est rigide, immobile. Le geste est grave, l'expression impénétrable. Il porte des vêtements riches selon la mode du moment : un costume de couleur rouge vif avec une ceinture or. La partie supérieure du tableau est illuminée.

Dans la partie inférieure, se trouvent des animaux, chacun ayant une symbolique propre. Une pie est tenue en laisse par l'enfant et tient dans son bec un papier où est écrit le nom et la date de naissance du modèle. Cet animal est le symbole de la curiosité. Toutefois, pour le christianisme les oiseaux symbolisent l'âme, c'est alors un symbole de l'innocence de l'oiseau et de l'enfant. On voit également trois chats qui observent de la pie, et symboliseraient le monde des instincts. Goya considérait les chats comme des animaux de compagnie diabolique, comme on le voit dans Los Caprichos. La malice contraste avec l'innocence de l'enfant. D'autres oiseaux sont gardés dans une cage sur le côté droit du tableau, symbolisant l'enfermement.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]