Don José Álvarez y Cubero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alvarez.
Ganymède, par Álvarez (1804, R.A.B.A.S.F., Madrid).

Don José Álvarez y Cubero est un sculpteur espagnol né à Priego (Province de Cordoue) le 23 avril 1768, décédé à Madrid le 26 novembre 1827. Son père Domingo Alvarez est tailleur de pierre, sa mère Antonia Cubero. Après des études à Cordoue, Grenade puis Madrid, il intègre dans cette ville l'Académie de San Fernando. Le 21 juillet 1799, il est pensionné par le roi d'Espagne pour se rendre à Paris. Le 28 septembre 1799, il est mentionné comme élève de l'École des Beaux-Arts. À une date incertaine il intègre l'atelier de David. Dans la capitale française, l'ambassadeur d'Espagne, grand amateur d'art José Nicolas de Azara, le met en rapport avec Augustin Pajou. Comme son compatriote, le peintre Aparicio, il est logé chez ce sculpteur, rue Fromenteau, près du Louvre. Il participe à la vie artistique parisienne et aux différents concours. En 1804 il épouse Isabel Bouquel y Wanreggem. Trois enfants seront issus de cette union : José Alvarez Bouquel (Paris 1805-Burgos 1830, sculpteur), Annibal (Rome 1810-Madrid 1870, architecte) et Carlota (Rome 1824-Madrid 1843). En 1805, il se rend à Rome où il devient l'ami de Canova. Il restera 20 ans à Rome à la fois assistant de Canova et sculpteur de la cour en exil du roi d'Espagne Charles IV. En 1825, il regagne l'Espagne en bateau, malgré un naufrage au large de Perpignan. Lors de ses deux dernières années en Espagne, il réalise plusieurs sculptures.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catalogue de l'exposition, Les Élèves espagnols de David, Castres, musée Goya, 1989, page 41.