Don Beck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Don Beck
Description de cette image, également commentée ci-après

(2010)

Naissance
Profession
Psychologue

Don Beck, né en 1937, est un psychologue et un enseignant en psychologie américain retraité. Il est connu pour son investissement dans la résolution de conflits en Afrique du Sud après la fin du régime d'apartheid.

Biographie[modifier | modifier le code]

Beck a enseigné durant vingt ans à l'université de North Texas. Il a été un collaborateur de Clare Graves puis et a continué l'œuvre de celui-ci en développant Spirale Dynamique intégrale, un modèle multidimensionnel aidant à la compréhension des systèmes de valeur et de leur transformation au niveau individuel et collectif[1]. Dans ce cadre, il a été consulté par des responsables politiques tels que Tony Blair, Nelson Mandela, Bill Clinton[2] et des personnalités politiques d'autres pays. Il a fondé et dirige un institut à Denton (Texas) qui promeut ses théories et il crée des centres dont ce même but. Il travaille également comme conseiller pour diverses sociétés privées et publiques.

Interventions en Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980-1990, il s'est investi dans le processus de transformation des rapports politiques en Afrique du sud pour surmonter l'Apartheid[2]. Durant ces deux décennies, il s'est rendu une soixantaire de fois dans le pays pour y rencontrer les dirigeants politiques, économiques, religieux pour une action en faveur de la réconciliation dans ce pays. Il a consigné son expérience dans un ouvrage, The Crucible: Forging South Africa's Future en 1991. La chambre des représentants texane lui a rendu hommage pour ses activités en faveur de l'Afrique du Sud[3].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Avec Christopher C. Cowan, Spiral Dynamics: Mastering Values, Leadership and Change, 1996. (ISBN 1-40513356-2)
  • Avec Graham Linscott, The Crucible: Forging South Africa's Future, 1991. (ISBN 0-62016241-4)

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]