Don't Tread on Me

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Don't tread on me.
Don't Tread on Me
Single de Metallica
extrait de l'album Metallica
Sortie 1991
Enregistré 1991
"One On One" studios
Los Angeles, Californie
Durée 3:59
Genre Heavy metal
Format CD
Auteur James Hetfield
Lars Ulrich
Compositeur James Hetfield
Lars Ulrich
Producteur Bob Rock
Label Elektra Records

Singles de Metallica

Don't Tread on Me est le sixième titre de l'album Metallica sorti en 1991 par le groupe de heavy metal Metallica. Elle est la deuxième chanson de l'album à être sortie en tant que single.

Le nom de la chanson fait référence au slogan libertarien du même nom, qui signifie « ne me marche pas dessus » (on peut d'ailleurs apercevoir le symbole des libertariens, le serpent à sonnette du Gadsden Flag, sur la pochette de l'album). Dans les paroles, le premier verset contient une référence à une citation de Patrick Henry, prononcée lors de la Révolution américaine : « Give me liberty or give me death » (donnez-moi la liberté ou la mort), qui devient ici « Liberty or death, what we so proudly hail ».

Les paroles de la chanson décrivent le serpent à sonnette, emblème des Treize colonies. Benjamin Franklin a choisi cet emblème à cause des caractéristiques de cet animal : « Il n'attaque jamais tant qu'on ne l'a pas attaqué. Mais une fois attaqué, il ne quitte pas le combat ». Les propos des fans sont divisés au sujet de cette chanson. Certains pensent qu'il s'agit réellement d'une chanson très patriotique dont le message est que le gouvernement des États-Unis ne plaisante pas avec ceux qui essaient de marcher sur leurs plates-bandes. Les autres pensent qu'il s'agit d'une satire de l'armée qui agit brutalement avec des pays qui n'ont jamais directement provoqué les États-Unis. L'album est d'ailleurs sorti durant la Guerre du Golfe, mais avant l'invasion du Koweit, et de la chute de l'URSS.

Dans un article publié par Rolling Stone, Hetfield précise que cette chanson est une réaction au ton anti-américain de l'album ...And Justice for All. « C'est l'autre face de cela. L'Amérique est une putain de bel endroit. Je pense définitivement cela. Et ce sentiment est venu par de nombreuses tournées. Vous comprenez ce que vous trouvez à propos de certains endroits et vous comprenez pourquoi vous vivez en Amérique, même malgré toutes les choses pourries. C'est quand même le meilleur endroit pour traîner »[1].

Il a également déclaré : « Don't Tread On Me, j'aime cette chanson, mais elle a choqué de nombreuses personnes, parce que tout le monde a pensé que c'était une chanson pro-guerre alors qu'ils croyaient que nous étions anti-guerre, alors que tout ce que nous faisons c'est écrire des chansons, nous ne prenons pas position politiquement pour aucun côté. Don't Tread On Me était juste une de ces chansons [signifiant] "fichez-nous la paix", et clairement les références au drapeau et au serpent et avec ce que cela signifie, le tout lié au Black Album noir et à l'image du serpent sur la couverture de l'album, et je pense que c'est c'est formidable de jouer cette chanson en live. Nous sommes là en Europe jouant cela, et les gens ne sont pas consternés par les chansons. Nous ne l'avons pas encore joué en Irak ou en Iran il est vrai ».

Musicalement, James Hetfield a confié qu'il n'appréciait pas cette chanson, comme dans une interview donnée en avril 2001 au magazine Playboy : « Il y a quelques chansons là-dedans que je n'aime pas. Don't tread on me n'est probablement pas l'une de mes chansons préférées du point de vue musical »[2].

« Don't tread on me » a atteint la 21e place du Billboard Mainstream Rock Tracks aux États-Unis, bien qu'elle ne soit sortie qu'en tant que single promo.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fricke, David, « Metallica », Rolling Stone, no 617,‎ (lire en ligne)
  2. « Playboy April 2001 interview transcript » (consulté le 2 novembre 2009)