Domnall Mac Giolla Phádraig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Domnall Mac Giolla Phádraig (mort en 1185) est le denier souverain effectif du royaume d'Osraige.


Origine[modifier | modifier le code]

En 1162 à la mort de Donnchad mac Gilla Pátraic Mac Giolla Phádraig Leth rí de Tuaisceat Osraighe depuis vers 1151, le royaume d'Osraige se trouve divisé en deux parties : le nord (Tuaisceat Osraighe) qui est dévolu à Domnall Mac Gilla Patraic roi vers 1162/1163 qui est tué dès 1165 en combattant les Uí Mordha (O' Mores ) de Laois[1] et qui a comme successeur son homonyme Domnall Mac Giolla Phádraig et la partie sud (Deisceart Osraighe) contrôlé depuis 1165 par Domnall mac Cerbaill Mac Gilla Patraic (mort en 1176)[2];[3]

Règne[modifier | modifier le code]

Probable fils aîné de Donnchad; Domnall Mac Giolla Phádraig, accède donc à la royauté sur la partie nord d'Osraige en 1168. A cette époque un antagonisme ancien oppose sa dynastie aux Mac Murchada du royaume de Leinster représentés à cette époque par Diarmait Mac Murchada qui avait tenté d'installer les Uí Cháellaide la famille dans laquelle il avait été élevé en fosterage comme souverain client d'Osraige.

Après la mort en 1166 en de son allié l'Ard ri Erenn Muirchertach MacLochlainn Diarmait mac Murchada est défait par Ruaidri Ua Conchobair qui marche sur Dublin et se fait reconnaître Ard ri Erenn, Domnall s'empresse de donner des otages à ce dernier en signe l’allégeance. Mac Murchada tente de se venger de ses vassaux infidèle mais ne nouveau vaincu il doit s'exiler en Angleterre. Les Mac Giolla Phádraig marquent leur attachement aux Ui Conchobar en faisant campagne avec eux jusqu'à Armagh mais dès août 1167 Diarmait Mac Murchada rétablit son autorité sur son domaine patrimonial d'Uí Cheinnselaigh. Domnall Mac Giolla Phádraig prend alors une décision lourde de conséquences en aveuglant en 1168, son otage Éanna Ceannsealach, un fils de Diarmait[4] Appuyé par ses alliés et des mercenaires anglais Mac Murchada lance une offensive sur les alliés d'Ua Conchobair dans l'ouest du Leinster. . Une trêve entre les deux parties intervient, les mercenaires sont licenciés et une fille de Ua Conchobair est même promise un moment à Conchobar, le dernier fils légitime de Mac Murchada. La trêve est courte et avec l'appui de ses nouveaux alliés anglo-normands Mac Murchad conquiert le Leinster, Dublin et Waterford....avant de mourir en 1171 en laissant son héritage ) son gendre Richard FitzGilbert de Clare. En octobre de la même année le roi Henri II d'Angleterre débarque en Irlande près de Waterford et reçoit la soumission de plusieurs souverains irlandais dont Domnall.

En 1172 Domnall Mac Giolla Phádraig tue Diarmait Ua Cáellaide Leth ri d'Osraige depuis 1170 et ancien protégé de Mac Murchada. En 1175 il accompagne Raymond le Gros lors de la relève de la garnison de Limerick lorsqu'il est attaqué par Domnall Mor O'Brien. Les Annales des quatre maîtres relèvent que, sans doute à cette occasion, « le fils de Domnall fils de Donnchadh est tué par O'Brien »[5]. Sa politique très prudente face aux anglo-normands lui permet de maintenir des relations pacifiques avec eux jusqu'à sa mort en 1185[6] et d'avoir pour successeur son fils Máel Sechlainn qui conserve jusqu'à sa propre mort en 1193/1194 le nord de l'Osraige comme vassal des héritiers de Richard FitzGilbert de Clare[7]

Articles liés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annales des quatre maîtres AFM: 1165.8
  2. AFM: 1176.5
  3. (en) T.W Moody, F.X. Martin, F.J. Byrne, A New History of Ireland IX Maps, Genealogies, Lists. A companion to Irish History part II, Oxford, Oxford University Press, , 690 p. (ISBN 978-0-19-959306-4), p. 135 Kings of Osraige 842-1176 Table n°9 & Succession Lists: Kings of Osraige a.842-1176 p. 202.
  4. AFM: 1168.11 .
  5. AFM 1175.8
  6. AFM: 1185.12
  7. Annales de Loch Cé 1193 & AFM: 1194.6.

Sources[modifier | modifier le code]