Dominique de Saint Mars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dominique de Saint-Mars)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Mars.
image illustrant  une femme de lettres image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une femme de lettres française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Dominique de Saint Mars est née au Maroc le 29 mai 1949 et vit à Paris. Elle est mariée à Renaud de Saint Mars et a deux fils et deux petits-enfants.

Après des études en sociologie, elle a été journaliste à ASTRAPI aux éditions Bayard-Presse de 1981 à 1996.

En 1988, elle reçoit le Prix de la Fondation pour l'Enfance pour ses scenarios de bandes dessinées dans Astrapi, sur les relations parents-enfants, dessinées par Bernadette Desprès.

En parallèle d’Astrapi, elle mène de nombreuses activités sur des sujets concernant la famille, l'éducation, la santé, la sexualité.

En 1989 : Elle anime une rubrique " Dis-moi pourquoi ? " dans l'émission " La Planète des Enfants " sur Radio France International

En 1990, elle travaille à une brochure parents-enfants pour le Secrétariat d'Etat à la Famille, sur la Prévention des Abus Sexuels. Le « Permis de prudence » sera diffusé dans toutes les écoles par l’INPES. Cette brochure sera republiée en 2017, avec l’équipe médico-judiciaire de l’Hôpital de Dunkerque. Elle est marraine d’un journal « D’ICI » fait par les enfants autistes du Centre de La Bourguette.

Elle écrit une bande dessinée pour le Centre du Volontariat, sur l’engagement des enfants « La bande des Z ».

Elle publie à Bayard Editions : « On va avoir un bébé », « Les filles et les garçons », « Je grandis ».

En 1992, elle crée avec le dessinateur Serge Bloch, la série " AINSI VA LA VIE, MAX ET LILI " aux éditions Calligram dirigées par Pascale et Christian Gallimard. Dominique de Saint Mars aborde, avec humour et vérité, les émotions, les problèmes relationnels des enfants et de courageux sujets de société.

En 1996,  pour l’Unesco, elle conçoit des affiches pour la Campagne pour la Tolérance.

En 1997, elle est nommée par le gouvernement une des marraines de la "Grande Cause Nationale contre la Maltraitance".

En 2016 « Le petit livre pour dire Non ! » et « Le petit livre pour dire Non à la violence » sont republiés par Bayard Jeunesse.

En 2016, elle écrit pour une association suisse Synapsespoir « La maman de Tom et Lola ne va pas bien » qui explique aux enfants la schizophrénie d’une maman. Cette brochure est distribuée en France par Falret.org.

En 2016 elle est nommée par la ministre de la Culture Officier des Arts et des Lettres.

En 2017, elle est nommée par la ministre de l’Education Nationale Chevalier de la Légion d’Honneur.

Dominique de Saint Mars a publié plus d’une centaine de livres. Elle est toujours à l'écoute des enfants, elle écrit des scénarios qui leur donnent la parole, expriment leurs émotions et les incitent au dialogue.

En tant qu’auteur/scénariste et directrice de collection, Dominique de Saint Mars continue aujourd'hui à écrire trois MAX ET LILI par an ainsi que des produits dérivés. Ils remportent un vrai succès auprès des enfants, des parents et des éducateurs. 

Engagée dans les causes contre la maltraitance et la souffrance psychique, elle est aujourd’hui marraine de l’Oeuvre Falret.

Son dernier livre paru est le n°112 « Max et Lili cherchent leur métier » où est évoquée une explosion au gaz dans la maison de Max et Lili… Un petit rappel de l’explosion de son immeuble, dont elle est sortie miraculeusement indemne le 1er avril 2016. Et sauvée par les pompiers !

La première bibliothèque française qui porte son nom est à l'école française de Jungle Samui dans l'île de Koh Samui.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]