Dominique Vincetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dominique Vincetti
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
RésistantVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

Dominique « Dumenicu » Vincetti (né à Silvareccio en Haute-Corse en 1916 et mort le à Casta) est un résistant corse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Communiste, il est des volontaires internationaux qui combattent les fascistes durant la guerre civile espagnole, durant laquelle il est blessé.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il est l'un des animateurs de la Résistance en Corse, où il fait partie du comité départemental du Front national pour la libération[1].

Vincetti est le responsable de l'armement de ce groupe de résistance[1]. À ce titre, il dirige les opérations de répartition de vingt-sept tonnes d'armement débarqué par sous-marin pendant les mois de juillet et août 1943[1].

Lors d'un nouveau débarquement d'armes du sous-marin Casabianca sur la plage de Saleccia, il est dénoncé ainsi que ses amis par un traitre[réf. nécessaire]. Ils sont alors encerclés et sommés de se rendre par les Chemises noires et les carabiniers, le [1]. Vincetti refuse et parvient à tuer onze ennemis avant d'être abattu[1]. Il meurt ainsi les armes à la main à Casta à l'entrée du désert des Agriates le , alors que la Libération de la Corse approchait.

Jean Simi relate ainsi les faits : « Ils ouvrirent le feu. Les munitions épuisées, ils essayèrent de forcer le barrage. Vincetti tombait, Galletti par miracle passait. Chemises noires et carabiniers s'abattaient sur Casta par centaines. Maisons défoncées, pillées, incendiées. Vingt-trois hommes étaient arrêtés, tous les autres prenaient le maquis. Pourchassés par des bataillons entiers, ils vécurent des heures terribles. Dominique Agostini, blessé à une jambe, resta quatre jours terré sous un buisson sans manger et boire. ».

Une stèle rappelle son action à Casta ; il est enterré à Silvareccio.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Croix de guerre 1939-1945 Croix de guerre 1939-1945 avec palme[1],[2].

Citation. — Patriote Corse, ayant au cœur l'amour de son pays et la haine de l'envahisseur. Fut parmi les premiers qui organisèrent la résistance dans l'île.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Maitron et Antoine Olivesi, « Vincetti Dominique », sur fusilles-40-44.maitron.fr, Le Maitron (consulté le 5 septembre 2020).
  • François Giacomini, L'Implantation du PC en Corse 1920-1939, Aix-en-Provence, 1972.
  • Francis Pomponi (dir.), Le Mémorial des Corses, t. 4 : L'île éprouvée, 1914-1945, Ajaccio, 1979, p. 205 et 460.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Jean Maitron et Antoine Olivesi, « Vincetti Dominique », sur fusilles-40-44.maitron.fr, Le Maitron (consulté le 5 septembre 2020).
  2. Giraud, « citation à l'ordre de la croix de guerre », Journal officiel de la République Française 'Alger),‎ , p. 151 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

tousbanditsdhonneur.fr/les-patriotes morts