Dominique Rizet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rizet.
Dominique Rizet
Description de cette image, également commentée ci-après
Dominique Rizet en 2008.
Naissance (59 ans)
Paray-le-Monial (Saône-et-Loire)[réf. nécessaire]
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Dominique Rizet est un journaliste, présentateur de télévision et écrivain français né le à Paray-le-Monial (Saône-et-Loire).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une école de journalisme et animation, il effectue son service militaire au SIRPA marine, le Service d'informations et de relations publiques des armées, pour Cols bleus et la Nouvelle revue maritime. Sa carrière de journaliste débute aux Nouvelles de Versailles (1981) puis au Parisien (1985-1988) dans les Hauts-de-Seine où il effectue parallèlement des remplacements pour l'AFP. Il est ensuite nommé au service des informations générales du Parisien et rejoint France-Soir en1988 où il reste jusqu'en 1995. Il occupera successivement les fonctions de grand reporter où il couvrira divers événements internationaux comme la fin du bloc de l'Est ou la chute du mur de Berlin. Dans le même temps, il enquête sur plusieurs grandes affaires criminelles françaises (Les disparus de Mourmelon, Francis Heaulme). Il est ensuite nommé chef des informations générales de France Soir.

Il devient grand reporter au Figaro Magazine en 1995 et participe en 2000 au lancement de l'émission Faites entrer l'accusé comme conseiller éditorial et chroniqueur avec Christian Gerin (producteur), Bernard Faroux (réalisateur), Christian Huleu (rédacteur en chef) et Christophe Hondelatte (présentateur). Depuis 2000, il a ainsi participé à 250 émissions de Faites entrer l'Accusé.

De 2007 à 2010, il présente avec Imen Ghouali un magazine intitulé Justice Hebdo sur la chaine Planète Justice[1]. En 2011, il a présenté sur la même chaîne Labo du crime, une série de douze documentaires consacrés à la police scientifique. Depuis 2012, il présente sur Planète Justice devenue Planète + Crime Investigation, Mémoire du Crime, qui revient, des années plus tard, sur les histoires traitées dans Faites entrer l'accusé, afin savoir ce qu'en sont devenus les différents acteurs et ce que ces affaires ont parfois changé au niveau de la justice et des lois.

En décembre 2012, il rejoint BFM TV où il officie comme consultant expert des affaires policières et judiciaires[2]. En mai 2015, il est condamné ainsi que la chaîne à 10 000 € d'amende pour avoir publié des photos de l'enquête de la tuerie de Chevaline[3]. Il est relaxé en appel début 2016[4], décision confirmée par la Cour de cassation.

Depuis janvier 2017, il présente Victimes : leur vie a basculé sur RMC Découverte, série documentaire produite par Téléparis (Stéphane Simon).

Depuis la rentrée 2018, il présente tous les dimanches avec Philippe Gaudin Affaire suivante, un magazine de faits divers diffusé en direct à 13 h et rediffusé à 17 h et 21 h sur BFM TV[5].

Il est l'auteur d'une douzaine d'ouvrages.

Moniteur de canoë-kayak, il a participé à deux championnats de France en eau vive à Bourg Saint Maurice.

Il est Colonel (RC) de gendarmerie.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Robert Gatounes, le Major, Paris, Anne Carrière, 1995 (ISBN 978-2910188238)
  • Midnight Bangkok, Paris, Anne Carrière, 1997, avec Mourad Briki (ISBN 978-2910188610)
  • Cent ans de passion automobile, Paris, Mazarine, 1998 (ISBN 978-2863742976)
  • Préfet en Corse, Paris, Michel Lafon, 1999, avec Bernard Bonnet (ISBN 978-2840985327)
  • La Boîte à oubli : 10 années à Fleury-Mérogis, Paris, Lattes, 2000, avec Elizabeth Cons (ISBN 978-2709621991)
  • À vous de juger, Paris, Flammarion, 2001, avec Bernard Bonnet (ISBN 978-2080682246)
  • Le dossier Pinochet, Paris, Michel Lafon, 2002, avec Rémy Bellon (ISBN 978-2840987918)
  • Le jour où j'ai tué HB, Paris, Hachette , 2007, avec Daniel Boulanger (ISBN 978-2012373778)
  • Chronique du crime ( Paris Delpierre, 2015, avec Arnaud Dingreville)
  • True crime (Paris, Editions Ring), participation
  • True crime - Les Prototypes (Paris, Editions Ring), participation

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dominique Rizet (Faites entrer l'accusé) rejoint BFM TV », sur TéléObs (Le Nouvel Observateur), (consulté le 3 novembre 2014)
  2. « BFM TV fait entrer Dominique Rizet », sur leparisien.fr, (consulté le 3 novembre 2014)
  3. « Chevaline: BFMTV et Dominique Rizet condamnés à 10 000 euros d’amende », sur www.ledauphine.com (consulté le 21 novembre 2015)
  4. « BFMTV relaxée en appel pour la diffusion de photos de la tuerie de Chevaline - France 3 Alpes » (consulté le 7 septembre 2016)
  5. Christophe Gazzano, « "Affaires suivantes" : Dominique Rizet et Philippe Gaudin à la tête d'une émission de faits divers sur BFMTV »,

Liens externes[modifier | modifier le code]