Dominique Pasquier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dominique Pasquier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Dominique Pasquier, née le [1], est une sociologue française.

Directrice de recherche au CNRS et enseignante-chercheuse à Télécom Paris, ses travaux portent sur la sociologie de la culture et des médias.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les scénaristes et la télévision, une approche sociologique, Paris, Nathan, 1995.
  • « "Chère Hélène". Les usages sociaux des séries collège », Réseaux, 1995, n° 70, p. 9-39. Disponible sur http://www.persee.fr/doc/reso_0751-7971_1995_num_13_70_2665.
    L'auteure s'y intéresse aux usages sociaux de la série Hélène et les Garçons. Elle a étudié le courrier de l’actrice principale.
  • La Culture des sentiments, l'expérience télévisuelle des adolescents, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, 1999.
  • Cultures lycéennes. La tyrannie de la majorité, Paris, Éditions Autrement (Coll. « Mutations » 235), 2005.
  • « La communication numérique dans les cultures adolescentes », Communiquer, n°13, 2015, p.79-89 Disponible en ligne sur Open éditions.
  • Moi, je lui donne 5/5. La critique amateur en ligne, Paris, Presse des Mines, 2014, avec Valérie Beaudouin et Tomas Legon.
  • L'internet des familles modestes : Enquête dans la France rurale, Paris : Presse des Mines, 2018[2].
  • Dominique Pasquier, « Le numérique abolit les distances sociales », dans Olivier Masclet, Séverine Misset et Tristan Poullaouec, La France d'en bas ? : idées reçues sur les classes populaires, Éditions du Cavalier bleu, (ISBN 979-1031803739)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pasquier, Dominique (1952-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le )
  2. « L’internet des familles modestes : les usages sont-ils les mêmes du haut au bas de l’échelle sociale ? », sur Internet actu,

Sources[modifier | modifier le code]