Dominique Nora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dominique Nora
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Père
Autres informations
A travaillé pour

Dominique Nora est une journaliste française née le [1], auteur notamment d'un livre en collaboration avec Roberto Di Cosmo intitulé Le Hold-up planétaire : la face cachée de Microsoft (1998).

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Issue d'une famille juive engagée dans la Résistance, elle est la fille du haut fonctionnaire français Simon Nora, et la nièce de l'historien Pierre Nora. Son frère est l'éditeur Olivier Nora[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Ingénieur agronome de formation, elle est devenue journaliste, spécialiste des marchés financiers. Après quatre ans de journalisme économique au quotidien Libération, elle est devenue correspondante économique à New York pour Le Nouvel Observateur, puis responsable de la rubrique "Économie".

Le , Christine Lagarde lui remet le prix du livre d'économie pour son ouvrage Les Pionniers de l'or vert[3].

À partir de 2013, elle écrit des articles pour la revue Science et Avenir[4].

Le , elle reçoit le prix Érik-Izraelewicz de l'enquête économique, intitulée Le Système Rousselet. La martingale du roi des taxis.

Elle devient directrice de la rédaction de L'Obs en 2018 jusqu'à son remplacement par Cécile Prieur le 16 novembre 2020[5]. Elle justifie son départ par sa volonté de redevenir grand reporter[6].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les Possédés de Wall Street, 1987.
  • L’Étreinte du samouraï : Le Défi japonais, 1991.
  • Les Conquérants du cybermonde, 1995.
  • Le Hold-up planétaire : la face cachée de Microsoft, avec Roberto Di Cosmo, 1998. [PDF] [lire en ligne] (ISBN 2-7021-2923-4)
  • Les Pionniers de l’or vert : ils inventent le XXIe siècle, éd. Grasset 2009[7].
  • Lettres à mes parents sur le monde de demain, 2015

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nora, Dominique (1958-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le )
  2. https://www.liberation.fr/futurs/2018/03/19/dominique-nora-elle-a-le-code-source_1637317.
  3. « Prix du livre d'économie : Dominique Nora, Les Pionniers de l'or vert », Rue89, 4 décembre 2009.
  4. Dominique Nora, Science et Avenir
  5. « Cécile Prieur succède à Dominique Nora à la tête de la rédaction de « l’Obs » », sur L'Obs (consulté le )
  6. « Cécile Prieur, ancienne directrice adjointe de la rédaction du « Monde », devient directrice de « L’Obs » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. Recension dans la revue Mouvements, février 2010.

https://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2015/06/15/dominique-nora-et-ania-nussbaum-laureates-2015-du-prix-erik-izraelewicz-de-l-enquete-economique_4654654_3236.html