Dominique Joubert Floch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dominique Joubert Floch
Biographie
Naissance
à Rennes, France
Nationalité Drapeau de France France
Thématique
Formation Biologie
Titres Docteur en biologie
Travaux Endocrinologie, Cancérologie

Dominique Joubert Floch, née le à Rennes, est une chercheuse en biologie, spécialisée dans le domaine de l'endocrinologie et de la cancérologie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Dominique Joubert Floch a fait ses études à l’université des Sciences de Rennes. Elle soutient sa thèse en février 1976, et rejoint le laboratoire de Jean Racadot à la Pitié-Salpétrière. En 1981, elle rejoint l'unité de recherche Inserm sur la physiopathologie de l’hypophyse humaine. Elle travaille alors sur la compréhension des altérations du contrôle hypothalamique des tumeurs de l'hypophyse. En 1983-84, elle est « Visiting professor » à l’université de Californie (San Francisco), dans le laboratoire de Richard Weiner. Ses recherches portent alors sur la génération d'anticorps contre le récepteur dopaminergique.

Carrières médicales[modifier | modifier le code]

En 1991, elle rejoint le Centre CNRS Inserm de Pharmacologie Endocrinologie et y effectue des recherches sur l’analyse des voies de signalisation dans la cellule tumorale, notamment sur une famille d'enzymes appelée Protéines Kinase C. Lors de la restructuration de ce centre de recherche, qui devient l’Institut de génomique fonctionnelle (IGF) dirigé par Joël Bockaert, elle crée le département d’Oncologie.

Elle quitte son poste de directeur de recherche Inserm en 2011 pour se consacrer au développement d’une nouvelle thérapie contre le cancer et d’un test de dépistage précoce du cancer suite à ses découvertes et fonde son entreprise de biotechnologie ECS Screening[1].

Travaux de recherche[modifier | modifier le code]

Ses travaux de recherche portent sur le cancer et la compréhension des altérations de certaines voies de signalisation, notamment :

  • La prostate et le récepteur aux androgènes ;
  • Les tumeurs de l’hypophyse et les modifications de leur contrôle par l’hypothalamus ;
  • Le cancer colorectal et sur le rôle de la progastrine dans ce cancer[2], ce qui a permis de faire de la progastrine une nouvelle cible thérapeutique[3] et sur les gliomes avec l’identification d’une signature d’expression de gène permettant de prédire l’évolution des gliomes de grade 2 et 3.
  • L'adressage intracellulaire de la protéine kinase C[4] ou l’ARNt initiateur méthionine.

Elle est co-inventeur d’une dizaine de brevets[5] portant essentiellement sur la progastrine, sa neutralisation ou sa détection.

Publications[modifier | modifier le code]

Elle a publié plusieurs articles[6],[7] dans des revues médicales spécialisées.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Elle a également été professeur d'université de 1994 à 2012 [8].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • β-Catenin/Tcf-4 Inhibition After Progastrin Targeting Reduces Growth and Drives Differentiation of Intestinal Tumors - Gastroenterology - November 2007 Volume 133, Issue 5, Pages 1554–1568


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ECS-screening
  2. Giraud, J., Failla, L. M., Pascussi, J. M., Lagerqvist, E. L., Ollier, J., Finetti, P., ... & Prudhomme, M. (2016). Autocrine secretion of Progastrin promotes the survival and self-renewal of colon cancer stem–like cells. Cancer research, 76(12), 3618-3628|résumé.
  3. Prieur, A., Cappellini, M., Habif, G., Lefranc, M. P., Mazard, T., Morency, E., ... & Dubuc, B. (2017).Targeting the Wnt Pathway and Cancer Stem Cells with Anti-progastrin Humanized Antibodies as a Potential Treatment for K-RAS-Mutated Colorectal Cancer. Clinical Cancer Research, 23(17), 5267-5280.
  4. Louis K, Guérineau N, Fromigué O, Defamie V, Collazos A, Anglard P, Shipp MA, Auberger P, Joubert D, Mari B. (2005).Tumor cell-mediated induction of the stromal factor stromelysin-3 requires heterotypic cell contact-dependent activation of specific protein kinase C isoforms. American Society for Biochemistry and Molecular BiologyOnli|date, 2005 Jan , 5267-5280.
  5. Dominique Joubert Floch.by Inventor Dominique Joubert. JUSTIA Patents|date, 2010_2016 , 5267-5280.
  6. Dominique Joubert Floch.A spatiotemporally coordinated cascade of protein kinase C activation controls isoform-selective translocation. The American Society For Microbiology |date, 2006 Mar , 5267-5280.
  7. Dominique Joubert Floch.DNA-methylation-dependent alterations of claudin-4 expression in human bladder carcinoma. Oxford Academic – Carcinogenesis Interactive Cancer Research |date, 2007 Feb , 5267-5280.
  8. Dominique Joubert Floch.Dominique Joubert a dirigé 9 thèses. theses.fr|date, 1994-2012 , 5267-5280.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

ECS-Screening

Decode Lab

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Novel Colon Cancer Therapy - CNRS International Magazine (ISSN 2270-5317)
  • Carcinogenesis, Volume 28, Issue 2, 1 February 2007, Pages 246–258