Dominique Joba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dominique Joba
Naissance
Corny, Moselle
Décès (à 49 ans)
Gérone, Espagne
Mort au combat
Origine Drapeau de la France France
Allégeance Drapeau des Habsbourg Monarchie des Habsbourg
Drapeau de la France République française
Drapeau de l'Empire français Empire français
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1777-1809
Conflits Guerre de Succession de Bavière
Guerre austro-turque (1787-1791)
Guerres de la Révolution française
Guerres napoléoniennes
Faits d'armes Belgrade
Engen
Ampfing
Hohenlinden
Gérone
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur
Famille Grand-oncle de Joseph Ernest Joba

Dominique Joba est un général français de la Révolution et de l’Empire, né le 19 novembre 1759 à Corny en Moselle et mort le 6 septembre 1809 lors du siège de Gérone.

Biographie[modifier | modifier le code]

Du garde wallon au général de brigade[modifier | modifier le code]

Dominique Joba naît le 19 novembre 1759[1], à Corny, village des Trois-Évêchés[2]. Engagé dans les gardes wallonnes au service de l'Autriche, il est promu enseigne en 1777 avant de servir en Silésie[3]. Il participe au siège de Belgrade (1789)[3].

Garde national du département de la Moselle, il est promu capitaine dans la Légion du Nord en juillet 1792[3]. Adjudant-général chef de brigade en novembre 1793, il participe activement à la guerre de Vendée. Il est promu général de brigade à l’armée des côtes de Brest le 18 août 1794, il sert dans l’armée de la Moselle, puis dans l’armée de Rhin-et-Moselle en 1795. il est fait prisonnier en 1796, il reprend du service en janvier 1798, comme chef d’escadrons de gendarmerie[3]. Affecté à l'armée du Rhin, il retrouve son grade de général de brigade en septembre 1799. Il sert à Engen en mai 1800, puis à Ampfing et à Hohenlinden, en décembre 1800.

Tué en Espagne[modifier | modifier le code]

Promu au grade de commandeur de la Légion d'Honneur le 14 juin 1804, il est affecté à l'armée des Pyrénées-Orientales en juillet 1808. Il sert ensuite dans l’armée d’Espagne[3], durant la guerre de la péninsule Ibérique, et il est tué lors du siège de Gérone le 6 septembre 1809[4],[2].

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le grand-oncle du général Joseph Ernest Joba, l’intendant de Metz.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Thierry Lentz et Denis Imhoff, La Moselle et Napoléon : étude d'un département sous le Consulat et l'Empire, Metz, Serpenoise, , p. 224 à 225. Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des généraux mosellans du consulat et de l'empire sur patrimoines.lorraine.eu
  2. a, b et c Dossier de légionnaire (Cote LH/1367/32)] sur Base Léonore.
  3. a, b, c, d et e Armée de Belgique et de Hollande sur volontaires.99k.or.
  4. Galeries Historiques Du Palais De Versailles, tome 6, Imprimerie Royale, Paris, 1840 (p.71).