Dominique Fury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dominique Fury
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Dominique Jeantet, dite Dominique Fury, est une artiste peintre et plasticienne française, née le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, sa date de naissance varie de 1952, à 1953 ou 1956.

Étudiante à l'IEP de Paris, elle rejoint le collectif Bazooka et y apprend la sérigraphie qui deviendra le véhicule et le médium principal de son travail d'artiste peintre et plasticienne française[1].

Figure de la scène punk parisienne dans les années 1980[2], elle côtoie la Figuration libre[3] et des pionniers du Street-art (avec qui elle partage les techniques du pochoir).

Travaillant sur des supports diversifiés (toiles industrielles, fourrures, tissus), elle assemble et remixe des motifs et des images qu’elle puise à de nombreuses sources (presse, manuels, encyclopédies) et dans la nature même.

Dominique Fury se rattache au Pop Art eu au courant Néo pop[4].

Pour Gérald Gassiot-Talabot, « avec ses figures venues de partout, ses résidus de la mémoire, ses images qui nous piègent dans les médias, celles qui appartiennent à un musée imaginaire très contemporain, Dominique Fury sait où elle est et ignore ou elle va »[5].

En 2000, elle entame des collaborations avec d’autres artistes : l’ex-Bazooka Loulou Picasso, Jérôme Mesnager Philippe Waty (ex-Musulman Fumant), Chanoir, Chen Jiang Hong, et plus récemment le graffitiste Shuck One.

Elle collabore avec Jacques Monory en 2007 autour du Monory/Fury Dubaï Project[6].

Dominique Fury utilise les propriétés de l’électricité statique pour animer les mystérieuses créations d'ElectricLadyLands[7].

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 1998 : galerie du Jour (Agnès b), Paris
  • 1999 :
    • Fury meets Waty, galerie Les Singuliers, Paris
    • I love decoration, Fury-Waty, Habitat, Paris
    • Jeux de Jouy, galerie Atlante, Paris
  • 2000
  • 2005 : Territoires électroniques, Fondation Vasarely, Aix-en-Provence
  • 2007 :
    • Monory/Fury Dubaï Project, galerie 208, Paris
    • Nuevo Pop, Galeria Christopher Pashall, Bogota (Bolivie)
  • 2010 : Fury in Kyoto, Seika University, Japon
  • 2012 :
    • Crystal Pop, galerie Estace/Beaubourg, Paris
    • Fury Electric Lady, galerie Caplain-Matignon, Paris
    • Past Present Futur, galerie les Singuliers, Paris
    • Innocence, galerie Lavignes-Bastille, Paris
    • Fury n’Shuck One, Galerie Estace/Beaubourg, Paris
  • 2016 :
    • Inauguration Boutique Beaumarchais, Paris
    • La danse des lucioles dans les nuits surveillées, Galerie Estace, Paris
    • Œuvres collectives des années 1980 /2000, Galerie Intuiti, Paris
  • 2017 :
    • Alice passing Through, Agnès b, inauguration Espace-galerie, Hong Kong

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Dix jeunes pour demain, Maison de la Culture, Amiens
  • 1986 : La nuit perpendiculaire, Entrepôts Frigorifiques, Paris
  • 1988 :
    • Grands et jeunes d'aujourd'hui, Grand Palais, Paris.
    • Nos héros sont fatigués, Etend'arT, ministère de la Culture, Vienne.
  • 1989 : Gitanes, SEITA, Espace Cardin, Paris
  • 1990 : Rimbaud l'autre visage, musée Rimbaud, Charleville-Mézières
  • 1991 : Art et Plasturgie, Maison de la culture. Saint-Avold
  • 2001 : La Vie En Rose, galerie Seine 51, Paris
  • 2002 : Fury/Waty, galerie Area, Paris
  • 2004 : Peinture/cinéma, galerie Area, Paris,
  • 2006 : Les nouveaux POP, galerie Salvador, Paris
  • 2009 :
    • Urban Art, galerie 208, Paris
    • De la peinture au trait : 40 ans de figuratif, Espace culturel François Mitterrand, Périgueux
  • 2010 :
    • Stimuli/Hokusaî, Studio 55, Espace Cardin, Paris
    • Des jeunes gens modernes, galerie Agnès B, Paris[8]
  • 2012 :
    • Art contemporain et Bande dessinée, couvent des Cordeliers, Paris
    • 44 peintres : de l’Art contemporain à l’Art urbain, Artfiller Gallery, Bruxelles
  • 2013 :
    • Art Festival Garikula, Tbilissi (Géorgie)
    • L’Art d'aimer, galerie 208, Paris
  • 2014 :
    • Magnolia Event, Genève
    • Paris galerie Estace
  • 2015 :
    • Tbilissi, Artisterium8 international contemporary Art(catalogue)
    • Tbilissi, Georgie Garikula Festinova, œuvre in situ Le 7e continent
    • Basel Scope, galerie Estace
    • Paris Art Fair, galerie Estace
  • 2016 :
    • Galerie Estace, Paris
    • Galerie du Passage - Pierre Passebon, Paris
  • 2018 :
    • New Galerie, Paris
    • Galerie Mark Hachem, Paris
  • 2019 :
    • Art Paris Art Fair, Grand Palais, Paris
    • Volta Basel Art Fair, Bâle, Suisse
    • Galerie Mark Hachem, Paris
    • New Galerie, Paris

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Centre national des arts plastiques (CNAP) », sur Centre national des arts plastiques (CNAP)
  2. theguardian.com
  3. Département du livre, Figuration narrative, bibliographie sélective RMN, Paris, Département du livre,Galeries nationales du Grand Palais,,
  4. Jean-Luc Chalumeau, Les nouveaux pop, Paris, Le Cercle d'Art Contemporain, (ISBN 978-2-7022-0807-6)
  5. Gérard Gassiot-Talabot, « La Panthère rose », Opus, no N° 136,‎
  6. « Dubaï by Fury », sur www.artistikrezo.com (consulté le 25 juillet 2015)
  7. « Fury Electric Lady », sur Artistic Rezo, (consulté le 25 juillet 2015)
  8. galeriedujour.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dubaï by Fury, LN Edition, 2009
  • Qu'en dit la montagne (avec Annie Vacelet), éditions AREA, 1997
  • D 937 (avec Annie Vacelet), éditions AREA, 1996

Parutions et presse[modifier | modifier le code]

  • Jean Seisser, À la gloire des Bazooka, Robert Laffont, 1981
  • Jean Luc Chalumeau, L'art au Présent en France, 1986
  • Jean Luc Chalumeau, 10 jeunes pour demain, 1986
  • Nicolas Bourriaud, Métaphysique du flipper, 1986
  • Nicolas Bourriaud, Dominique Fury, New Art, 1987
  • Gérald Gassiot-Talabot, « Une panthère rose », Opus, no 136, 1998
  • Lulu Larsen et Maurice Ronai, « Fury et les garçons », Area revue, no 3, 2002, p. 27.
  • Jean-Luc Chalumeau, La force de l’art, Cercle d’Art, 2006
  • Jean-Luc Chalumeau, Les nouveaux Pop, Cercle d’Art contemporain, 2006
  • Jean-Luc Chalumeau, Peinture / Photographie, Éditions du Chêne, 2007
  • Patrick Amsellem, Femmes du XXe siècle, Paris Musées, 2007
  • Jean-Luc Chalumeau, Coca-Cola dans l’Art, Éditions du Chêne, 2008 (ISBN 2842779169)
  • (en) Bénézit, , 20608 p. (ISBN 978-0-19-977378-7 et 9780199899913, lire en ligne)
  • Le Delarge (lire en ligne)
  • (en + it) Jane Fortune et Linda Falcone, Invisibile women. Forgotten artist of Florence. Ediz. italiana e inglese, Florence, TheFlorentinePress, , 221 p. (ISBN 978-88-902434-5-5, lire en ligne), p. 209
  • François Michaud, Détruire, dit-elle, Perspective: actualité en histoire de l'art. 2, 2018, Institut national d'histoire de l'art (INHA)

Liens externes[modifier | modifier le code]