Dominique Duvivier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dominique Duvivier
Dominique Duvivier Portrait.jpg
Dominique Duvivier
Naissance
(69 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Formation
autodidacte
Influencé par
Renélys, Albert Goshman, Ricky Jay, Larry Jennings, Derek Dingle, Br John Hamman, Fred Kaps...
Distinctions
Mandrake d'Or
Site web
Œuvres principales
L'Imprimerie, La Carte Caméléon, Tempête sous un crâne, Faisons un rêve, L'Esprit à l'envers, Duvivier Coin Box, Le Pocket Wallet, Le Reverse Wallet

Dominique Duvivier, né le 8 septembre 1950, est un illusionniste et créateur de tours français.

C’est après avoir vu une scène de joueurs de cartes dans le film M le Maudit de Fritz Lang à la télévision (dans l’émission Ciné-club) que Dominique Duvivier, alors petit garçon de 8 ans, a tenu son premier jeu de cartes en mains. Il était alors loin de se douter[style à revoir] que ces quelques morceaux de carton allaient dicter le restant de sa vie et le transformer, selon Paul Gertner (magicien américain, champion du monde de magie), en « le plus créatif et le meilleur magicien de close-up jamais vu ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Dominique Duvivier découvre la magie à 8 ans, en regardant la scène du bonneteau dans le film M le maudit de Fritz Lang [1]. Il se forme auprès de Gaëtan Bloom et se spécialise en cartomagie[réf. souhaitée].

Il a habité Cours de Vincennes à Paris, juste au-dessus du stand de magie que Renelys (un célèbre camelot magicien) tenait pendant la Foire du Trône[pas clair]. La mère de Dominique n’autorisait son fils à descendre voir son ami magicien que parce qu’elle pouvait le voir par la fenêtre…

Élève rêveur et peu doué pour les études traditionnelles, il a quitté l’école à 16 ans, est devenu vendeur de télévisions au BHV…et s’est finalement jeté à corps perdu[style à revoir] dans la magie.

Carrière[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Devenu professionnel en 1973 à l’âge de 23 ans après une formation autodidacte, Dominique Duvivier a été l’un des premiers magiciens à introduire et populariser en France l’art de la magie de proximité[réf. nécessaire] (le « close up ») dans les années 1970, à une époque où la mode était encore uniquement aux magiciens sur scène, en habit traditionnel et accompagnés de leur indispensable assistante sexy.

Dans le milieu des magiciens, Dominique Duvivier est particulièrement célèbre pour ses créations[réf. nécessaire] : du fait de sa formation autodidacte, il a su créer des techniques nouvelles et des tours qui ont révolutionné l’art de la magie de close up[réf. nécessaire]. Il a déjà créé plus de 5000 tours de magie[réf. nécessaire]. Son tour « L’imprimerie », créé en 1973, a été vendu à tellement d’exemplaires dans le monde que c’est grâce à celui-ci qu’il a acheté sa première maison[réf. nécessaire]. Et son tour « CIB » (Cards In Bag) a bluffé Penn & Teller[réf. nécessaire] dans la célèbre émission américaine « Fool us » en 2018, une référence dans le domaine.

Années 1980[modifier | modifier le code]

Au début des années 1980, Dominique Duvivier a connu une carrière de premier plan à la télévision[réf. nécessaire]. Il a été notamment le magicien vedette de l’émission phare de Guy Lux « Top club » en prime time puis de « Vitamine » avec Karen Cheryl. Mais ce que Dominique voulait par-dessus tout, c’était pouvoir créer des spectacles entiers de magie de close up et exprimer ainsi pleinement sa passion pour cet art. Quand il a vu[style à revoir] que personne n’était prêt à l’aider dans ce sens, il a décidé de créer son propre théâtre…

Années 1990[modifier | modifier le code]

Dominique et sa fille Alexandra Duvivier

C’est ainsi qu’en 1988, il y a 30 ans, Dominique Duvivier a été le premier en Europe à créer un lieu de spectacle entièrement dédié à la magie : Le Double Fond, dans le 4e à Paris. Aujourd’hui la magie est partout (littérature, spectacles, émissions, expositions…), mais à l’époque ce fut un sacré pari auquel seul Dominique croyait ![style à revoir] On[Qui ?] le prenait pour un fou, mais maintenant[Quand ?], comme on a pu[Qui ?] lire dans Les Échos : « Le Double Fond ne désemplit pas. Il symbolise le renouveau de l’art de la magie »[réf. nécessaire].

Dominique Duvivier a même décliné la marque du Double Fond en créant Double Fond Prod, une agence spécialisée dans les prestations magiques et Double Fond Formation, un organisme de formation.

La pédagogie de la magie a toujours tenu un rôle central dans la carrière de Dominique Duvivier[réf. souhaitée] : à la fin des années 1970, il a été le premier en France à publier des vidéos pédagogiques de magie[réf. souhaitée] et c’est aussi lui qui a sorti le tout premier DVD pédagogique de magie en France[réf. souhaitée] (« L’École de la magie » en 2001). Professeur de toute une génération de magiciens devenus professionnels[réf. souhaitée], il continue de parcourir le monde[réf. souhaitée] pour transmettre son savoir et en 2018 il a même créé avec son équipe le 1er diplôme de Magicien en France, reconnu par le Ministère du Travail (niveau bac+2)[réf. nécessaire].

En 1991 il est également devenu propriétaire de la plus ancienne boutique de magie du monde : Mayette Magie dans le 5e à Paris (créée en 1808), là même où il allait acheter ses premiers tours avec sa maman, quand il avait 8 ans. Là, comme depuis 200 ans, amateurs et professionnels viennent se fournir en tours, accessoires, vidéos…

Vie Privée[modifier | modifier le code]

Dominique Duvivier est le père de trois enfants : Alexandra, Marie, et David et le grand-père de Mathilda et Antoine.

Spectacles[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Création du spectacle « Zapping » avec la troupe du Double Fond et la participation de Bruno Podalydès, Denis Podalydès, Michel Hazanavicius, Michel Vuillermoz, Samir Guesmi, François de Closets, Noémie Lvovsky, Alain Chamfort… Création du spectacle « Soirée privée » en duo avec sa fille Alexandra Duvivier. Mise en magie de la pièce de théâtre « Journal De Ma Nouvelle Oreille » mise en scène par Zabou Breitman.
  • 2014 : Création du spectacle « Personne ne veut jouer avec nous » avec la troupe du Double Fond et Jean-Jacques Sanvert. Création du spectacle « Ce soir, j’ouvre la boîte » en duo avec Alexandra Duvivier
  • 2015 :'Création du spectacle « Ciné…magie » avec Bruno Podalydès et Alexandra Duvivier. Création du spectacle « Ouketi Ouketi » avec la troupe du Double Fond
  • 2016 : Création du spectacle « Magie(s) Parallèle(s) » avec Alexandra Duvivier et David Stone. Création du spectacle « Je me suis mis au mentalisme »
  • 2017 : Création du spectacle « Magie mentale, mentalisme et toutes sortes de choses » avec Alexandra et Viktor Vincent et «  Ensemble  » avec la troupe du Double Fond
  • 2018 : Création du spectacle « Magie(s) Parallèle(s) 2 » avec Alexandra Duvivier et David Stone. Création du spectacle « 30 ans du Double Fond » avec 30 artistes et guest stars et de « SignatureS » avec Alexandra Duvivier.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • « Le professeur Renélys », Le magicien, no 132, Mayette Magie Moderne
  • 8 volumes d’enseignement progressif des cartes : les « Cartomagies » suivies de 10 vidéos
  • 3 années de parution : « Cartes Oh Magie ! » et 6 numéros spéciaux
  • « Magie Duvivier » par Jon Racherbaumer, illustré par Ton Onosaka et édité par Richard Kaufman
  • Rédacteur dans Genii, Magic, Magicus, La Revue de la Prestidigitation
  • Conception et réalisation vidéos : « Spécial Duvivier », « Étoiles de la Magie Moderne »
  • Parution DVD : « l’École de la Magie » (distribution en kiosques en 2004 - 6 volumes) / « Solo » - 2003 / « Duvivier’s Magic » 4 volumes 2004-2006-2007-2008 / « Intimiste – le show et les explications » (coffret de 3 DVD) / « Intimiste 2 - Dominique Duvivier Frappe Encore » (coffret 4 DVD - 2010) / « Le grenier est dans mon coffre » (coffret 2 DVD - 2011) / « Melting pot » (coffret 2 DVD - 2012) / « Hors limites » (coffret 2 DVD – 2013) / Final Secrets (coffret 5 DVD -2014)

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]