Dominique Dupuy (danseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dominique Dupuy.
Dominique Dupuy

Naissance
Paris
Activité principale Chorégraphe et danseur
Style Danse moderne et danse contemporaine
Années d'activité depuis 1950

Dominique Dupuy, né en 1930 à Paris, est un danseur et chorégraphe français de danse moderne et de danse contemporaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dominique Dupuy est engagé dans la compagnie de Jean Weidt en 1946 où il fait la rencontre de sa femme Françoise avec laquelle il ne cessera dès lors de travailler. Il travaille ensuite auprès de Jerome Andrews. En 1955, ils fondent ensemble Les Ballets modernes de Paris, compagnie dédiée à la recherche chorégraphique.

Dominique Dupuy et sa femme sont à l'origine de « quelques pièces-étapes de l'histoire de la danse moderne et contemporaine »[1]. En 1996, ils créent le Mas de la danse à Fontvieille dans les Bouches-du-Rhône, une institution devenue lieu de résidence pour chorégraphes mais permettant également des rencontres et des colloques ouverts à un plus large public.

Principales chorégraphies[modifier | modifier le code]

  • 1969 : En pure perte
  • 1977 : Objet-Danse (musique de Denis Dufour)
  • 1979 : Le Cercle dans tous ses états (musique de Denis Dufour)
  • 1981 : Trajectoires (musique d'Igor Wakhévitch)
  • 1983 : En vol
  • 1995 : L'Homme debout, il...
  • 1997 : Opus 67-97
  • 2001 : Faits d'artifice (avec Françoise Dupuy)
  • 2003 : Vanités en leur enclos (avec Françoise Dupuy)
  • 2005 : L'Estran
  • 2007 : Le Regard par-dessus le col
  • 2011 : Acte sans paroles I
  • 2014 : Acte sans paroles II

Œuvre publiée[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Panorama de la danse contemporaine. 90 chorégraphes, Rosita Boisseau, Éditions Textuel, Paris, 2006, p. 182-187, (ISBN 2-84597-188-5).