Dominique Burucoa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dominique Burucoa
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (66 ans)
BayonneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Genre artistique

Dominique Burucoa est un directeur d'entreprise artistique et culturelle et un musicien français né à Bayonne le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Passionné très jeune par le jazz, il organise ses premiers concerts dès le début des années 1970 après avoir été élu président du Hot Club de la Côte basque tout en poursuivant des études de philosophie.

En 1975, il participe à la création de la fédération des ateliers artistiques d'El Hogar à Anglet (ateliers de formation artistique pour adultes) dont il est le secrétaire général.

En , il est nommé délégué départemental à la Musique et à la Danse en Pyrénées-Atlantiques, directeur de l'Association pour la Diffusion et l'Animation musicales en Pyrénées-Atlantiques (A.D.A.M.P.A.), poste qu'il occupe jusqu'à la fin du mois de .

De 1985 à 1988, il dirige le Centre culturel du Pays basque dont le siège est à Bayonne. En 1986, il crée le festival de chant choral du Pays basque organisé à Saint-Jean-de-Luz, Ciboure et Guéthary dont les éditions se poursuivent jusqu'en 2013.

En 1988, il est nommé par le Premier ministre membre du Conseil national des Langues et Cultures régionales.

De 1989 à 1990, il dirige l'Association pour la création d'un Centre d'action culturelle pour Bayonne et sa région.

En 1990, il fonde, avec le concours des villes de Bayonne et d'Anglet, du conseil général des Pyrénées-Atlantiques, du conseil régional d'Aquitaine et du ministère de la Culture, le Ccntre d'action culturelle de Bayonne et du Sud-Aquitain, devenu scène nationale en 1991, qu'il dirige à ce jour. Les villes de Boucau et de Saint-Jean-de-Luz rejoignent la scène nationale qui porte désormais le nom de Scène nationale du Sud-Aquitain. Il crée le festival Jazz aux Remparts organisé à Bayonne, de 1990 à 2002, ainsi que le label discographique du même nom qui compte vingt-huit références à ce jour[Quand ?].

Parallèlement à ses activités de directeur de scène nationale, il est trompettiste de jazz et joue dans plusieurs formations. Depuis 2001, il joue au sein du Just Friends Quintet[1] avec lequel il se produit et enregistre trois disques. Il a formé, en 2016, le BLM Quartet avec lequel il enregistre un disque en 2016. Par ailleurs, il enregistre un disque en duo avec le pianiste Arnaud Labastie : "We'll be together again" (2007).

Il a animé des émissions de radio et a collaboré à différentes revues et magazines de jazz. Pendant plusieurs années, il écrit notamment pour le magazine Jazz Classique.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Burucoa - Arnaud Labastie, We'll be together again - label Jazz aux Remparts (JAR 64018)
  • Just Friends, These foolish things - autoproduction (2002)
  • Just Friends, Just you, just me - label Jazz aux Remparts (JAR 64015)
  • Just Friends, Hit that jive, Jack - label Jazz aux Remparts (JAR 64019)
  • BLM Quartet, "Me'n you" - label Jazz aux Remparts (JAR 64025)

Publications[modifier | modifier le code]

  • Anthologie bilingue de la poésie basque contemporaine, ouvrage collectif - J&D éditions (1988)
  • Bertsularitza ou l'improvisation chantée en Pays basque, Dominique Burucoa - Daniel Landart - Centre Culturel du Pays basque (1989)
  • Bayonne, ouvrage collectif - éditions Atlantica (2003)
  • À Feu et à sang de Kristian Fredric - éditions Pleine Lune

Décorations[modifier | modifier le code]

Chevalier de l'ordre national du Mérite (décret du ), officier de l'ordre des Arts et des Lettres (arrêté du ), chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres (arrêté du ).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Just Friends Quintet », sur le site de la formation (consulté le 2 juillet 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]