Dominick Parenteau-Lebeuf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dominick Parenteau-Lebeuf
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
Nationalité
Activités

Dominick Parenteau-Lebeuf (Saint-Jean-sur-Richelieu, ) est une dramaturge, scénariste et traductrice québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a passé sa jeunesse entre la campagne québécoise, la France et l’Australie avant de poser ses malles à Montréal. Diplômée en lettres du Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu (1991) et de l’École nationale de théâtre du Canada (1994) en écriture dramatique, Dominick Parenteau-Lebeuf est l’auteure de plusieurs pièces de théâtre qui forment une œuvre singulière où poésie, humour et tragique se côtoient avec audace. D’abord reconnue en Europe, où sa pièce Poème pour une nuit d’anniversaire remporte, en 1995, le prix Cartes Blanches Aux Auteurs du Théâtre Ouvert (Paris) et où l’éditeur Émile Lansman (Belgique) la prend sous son aile, Dominick Parenteau-Lebeuf se fait ensuite remarquer au Québec avec Dévoilement devant notaire[1], pièce lauréate du Prix Gratien-Gélinas (1998) et L’autoroute, pièce pour enfants, créée par Le Carrousel (1999). Ses écrits lui ont valu de nombreuses récompenses, dont le Prix Victor‐Martyn‐Lynch‐Staunton (2010) du Conseil des arts du Canada pour l’ensemble de ses réalisations théâtrales.

À partir du début des années 2000, elle enchaîne les productions à la scène de ses pièces, notamment Univers (2001, avec Herménégilde Chiasson et Robert Marinier), Dévoilement devant notaire (2002), Portrait chinois d’une imposture (2004), La petite scrap (2005), Filles de guerres lasses (2005), La demoiselle en blanc (2011) et L'amour maternel (2014). Des lectures publiques et résidences d'écriture (Québec, Canada, Europe et États-Unis) feront connaître sa plume et ses œuvres autant en français qu'en allemand, anglais, bulgare, espagnol et italien. En 2015-2016, sa pièce Iris tient salon est traduite en espagnol et mise en scène par Violeta Sarmiento à Mexico.

À partir de 2006, elle travaille comme scénariste sur d’importantes séries pour enfants (Toc Toc Toc, 1,2,3... Géant!, Salmigondis) et, en 2015, son talent est souligné par une nomination aux Gémeaux dans la catégorie « Meilleur texte jeunesse ». En 2017-2018, elle développe une série dramatique pour le réseau TVA chez Duo Productions en plus de coscénariser, avec le soutien de la SODEC, un long métrage de fiction avec Louis Champagne.

En 2016, son adaptation de sa pièce La demoiselle en blanc en roman graphique, illustrée par Éléonore Goldberg[2], paraît chez Mécanique générale et est finaliste au Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise.

Dominick Parenteau-Lebeuf enseigne l’écriture dramatique à Alma, donne des formations à l’étranger et agit comme conseillère à la scénarisation auprès de jeunes réalisateurs. De 2014 à 2019, elle siège à titre d’experte artistique québécoise à la Commission internationale du théâtre francophone (CITF) dont elle est coprésident depuis 2018.

Écriture[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Poème pour une nuit d'anniversaire, Carnières, Belgique, Éditions Lansman, 1997, 46 p. (ISBN 2-87282-181-3)
  • L’Autoroute, Carnières, Belgique, Éditions Lansman, coll. « Nocturnes théâtre », 1999, 45 p. (ISBN 2-87282-263-1)
  • Dévoilement devant notaire, Carnières, Belgique, Éditions Lansman, coll. « Nocturnes théâtre », 2002, 57 p. (ISBN 2-87282-367-0)
  • Portrait chinois d'une imposteure, Carnières, Belgique, Éditions Lansman, coll. « Nocturnes théâtre », 2003, 69 p. (ISBN 2-87282-427-8)
  • Filles de guerres lasses, Carnières, Belgique, Éditions Lansman, coll. « Nocturnes théâtre », 2005, 45 p. (ISBN 2-87282-512-6)
  • Parc Lafontaine, Carnières, Belgique, Éditions Lansman, coll. « Lansman Jeunesse », 2005, 71 p. (ISBN 2-87282-489-8)
  • La Petite Scrap , Carnières, Belgique, Éditions Lansman, coll. « Nocturnes théâtre », 2005, 69 p. (ISBN 2-87282-478-2)
  • La demoiselle en blanc[3], ill. Eléonore Goldberg, Montréal, (Québec), Canada, Éditions Mécanique générale, 2016, 304 p. (ISBN 978-2-922827-72-9)
  • Iris hace sala - Iris tient salon, Manage, Belgique, Éditions Lansman, 2018, 36 p. (ISBN 978-2-8071-0195-1)

Œuvres portées à la scène[modifier | modifier le code]

2019 : Valparaiso, mise en scène de Julie Vincent, Production : Singulier Pluriel, Montréal[4],[5]

2016 : Iris hace sala, mise en scène de Violeta Sarmiento, Mexico

2014 : Young Lady in White, mise en scène de Christopher Bedford, Ottawa

2014 : Je ne suis jamais en retard, collectif d'auteures (Nicole Brossard, Marie-Eve Gagnon, Nicole Lacelle, Marilyn Perreault), mise en scène de Markita Boies, Centre du Théâtre d'Aujourd'hui, Montréal[6]

2011 : Contes urbains, collectif d'auteurs (Michel Marc Bouchard, Fabien Cloutier, Chrystine Brouillet, André Richard, Marcel Sabourin), mise en scène de Martin Desgagné, Théâtre de La Licorne

2005 : Filles de guerres lasses, mise en scène de Caroline Binet, Centre du Théâtre d'Aujourd'hui, Montréal

2002 : Dévoilement devant notaire, mise en scène de Marc Béland, Centre du Théâtre d'Aujourd'hui, Montréal

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2016: Nomination de La demoiselle en blanc (Mécanique générale) finaliste au Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise
  • 2016: Prix d’excellence pour la meilleure série télé au contenu à valeur aspirationnelle de l’Alliance Médias Jeunesse – Toc Toc Toc – Autrice de L’Ordre des Grands Enfants, épisode avec lequel la série a remporté ce prix
  • 2015: Nomination aux Gémeaux pour Meilleur texte jeunesse – L’Ordre des Grands Enfants (toc toc toc)
  • 2015: Nomination aux Rideaux Awards (Ottawa) pour Outstanding New Work – Young Lady In White
  • 2012: Nomination de La demoiselle en blanc (Lansman éditeur) au Prix SACD de la Dramaturgie de langue française
  • 2010: Prix Victor-Martyn-Lynch-Stanton (théâtre) du Conseil des arts du Canada
  • 2005: Trille d’Or à la chanson L’homme exponentiel, paroles de Dominick Parenteau-Lebeuf, musique de Daniel Bédard et Stéphane Paquette (industrie musicale franco-canadienne)
  • 2003: Masque de la Production franco-canadienne pour Univers, une pièce coécrite avec Robert Marinier et Herménégilde Chiasson
  • 1998: Prix Gratien-Gélinas pour Dévoilement devant notaire
  • 1998: Récipiendaire du premier prix du concours de nouvelles du Voir pour Vive la Canadienne !
  • 1995: Prix Cartes blanches aux auteurs de Théâtre Ouvert (Paris) pour Poème pour une nuit d’anniversaire

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie Labrecque, « Dominick Parenteau-Lebeuf : Éloge de l’impudeur », sur Voir.ca (consulté le )
  2. « La Demoiselle en blanc | Dominick Parenteau-Lebeuf et Éléonore Goldberg », sur JEU Revue de théâtre, (consulté le )
  3. « La demoiselle en blanc / L'escalier | Dominick Parenteau-Lebeuf », sur JEU Revue de théâtre, (consulté le )
  4. « Dans la chambre d’échos de Dominick Parenteau-Lebeuf », sur Le Devoir (consulté le )
  5. « Valparaίso : Courtepointe familiale et historique », sur JEU Revue de théâtre,‎ (consulté le )
  6. « Je ne suis jamais en retard : Paroles essentielles », sur JEU Revue de théâtre, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]