Dominic Salvatore Gentile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gentile.

Dominic Salvatore Gentile dit Don Gentile, (6 décembre 1920 - 28 janvier 1951), était un pilote de l'USAAF, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il commença sa carrière, comme volontaire au sein de l'escadre Eagle de la RAF, pendant la bataille d'Angleterre, sur un Supermarine Spitfire. Après l'entrée en guerre des É.-U., il rejoignit, le 336th Fighter Squadron du 4th Fighter Group, au sein de la Eighth Air Force. La transition du Spitfire sur le lourd Republic P-47 Thunderbolt fut une déception pour tous les anciens pilotes qui avaient servi dans la RAF. Cependant, le chef de groupe, le colonel Don Blakesly, réclama bientôt la transition de son unité sur le P-51B, ou Mustang, beaucoup plus manœuvrable, le score de Don Gentile explosa alors, faisant alors de lui et de son ailier, le capitaine John T. Godfrey, la paire de pilotes américains la plus destructive du conflit.

Le major Gentile finit la guerre avec un palmarès de plus de vingt et une victoires dont quinze sur Mustang. Il fut aussi couvert d'honneur, obtenant à la fois les plus hautes distinctions américaines comme la Distinguished Service Cross, la Silver Star, mais aussi britanniques, comme la Distinguished Flying Cross. Son P-51B, surnommé "Shangri La", survécut à toutes ses missions de combat et ne s'écrasa qu'au cours d'une démonstration devant les caméras de la presse.

Après la guerre, Gentile resta au sein de l'USAF, comme pilote d'essais, puis comme instructeur au tir et étudiant à l'Air Tactical School. Mais le 28 janvier 1951, il s'écrasa aux commandes d'un avion d'entraînement Lockheed T-33, trouvant la mort dans l'accident.